Suivez le guide !

Certains vins ont cette capacité de surprendre, d’émouvoir, de combler les sens. Le long marathon de dégustations qui précède la parution annuelle du Guide du vin (Éditions de l’Homme) permet de renouer avec certaines valeurs sûres et comporte, quelquefois, de très agréables surprises.

Certains vins ont cette capacité de surprendre, d’émouvoir, de combler les sens. Le long marathon de dégustations qui précède la parution annuelle du Guide du vin (Éditions de l’Homme) permet de renouer avec certaines valeurs sûres et comporte, quelquefois, de très agréables surprises.

Voici donc, en primeur, une sélection de mes moments forts des derniers mois. Rien d’exubérant ou d’extravagant, mais de bons vins authentiques, fidèles à leur lieu d’origine et tous hautement savoureux. À votre santé ! 

* * *

 

nov-vin-1

 

 

Jean-Paul Brun?; Morgon 2010, Terres dorées
(11589746?; 19,85 $)

Lorsqu’il a repris l’entreprise familiale, en 1979, Jean-Paul Brun n’avait aucune formation. Vigneron autodidacte, il s’inspire à la fois de l’école bourguignonne et des méthodes traditionnelles du Beaujolais. J’aime beaucoup ce vin rouge. Du caractère et du style à profusion dans ce morgon très typé, avec une bouche charnue, veloutée et riche en saveurs de fruit et de fleurs. On peut déjà s’en régaler, mais il tiendra facilement la route jusqu’en 2016.

 

 

nov-vin-2

Mas Jullien, Terrasses du Larzac, Coteaux du Languedoc 2010, Les vignes oubliées
(11460651?; 23,95 $)

Les vins d’Olivier Jullien occupent une place de choix dans le paysage des Coteaux du Languedoc, tout comme à l’étranger, où ils brillent sur les cartes des meilleurs restaurants. Ce vin rouge me semble particulièrement complet, tant par sa dimension aromatique que par son étoffe tannique et son équilibre irréprochable. Tous les éléments sont en place, les couches de saveurs se succèdent et il laisse en bouche une sensation irrésistible de plénitude. Beaucoup de vin pour le prix. On peut espérer qu’il continue de se bonifier au cours des cinq prochaines années.

 

nov-vin-3

 

 

Thymiopoulos, Naoussa 2009, Terre et Ciel
(11814368?; 28,40 $)

À 31 ans, Apostolos Thymiopoulos est déjà l’un des vignerons les plus en vue de la Grèce. L’authenticité,
la profondeur et l’équilibre de ses vins suscitent l’enthousiasme, et leur réputation dépasse largement les frontières de la Macédoine. Ce vin rouge offre une expression fort achevée du cépage xinomavro, reconnu pour son excellent potentiel de garde. Beaucoup de caractère, une trame tannique franche et vigoureuse et de longues saveurs de fruits noirs, d’herbes séchées et d’épices. À boire entre 2013 et 2018. Aérer en carafe une demi-heure avant de servir.

 

nov-vin-4

 

 

 

Waimea, Pinot gris 2009, Nelson
(11662018?; 20,80 $)

Waimea est l’une des propriétés les plus importantes du secteur de Nelson, en Nouvelle-Zélande. Robyn et Trevor Bolitho élaborent cet excellent vin blanc, à ranger parmi les meilleurs pinots gris – hors Alsace – sur le marché. Savoureux et volumineux, il se distingue néanmoins par sa grande précision aromatique, qui met en relief des parfums de fruits mûrs, d’épices exotiques, de minéral. Sa longue finale onctueuse laisse en bouche une impression fort rassasiante, dont on ne peut que se réjouir à ce prix.

 

 

 

 

Les plus populaires