Un appareil pour des photos de voyage… sans clichés

Un designer allemand vient d’inventer un appareil pour favoriser la diversité de la prise de photos.

Las de rentrer d’un séjour pour réaliser que vos photos sont les mêmes que celles qui ont été prises 27 863 fois au cours des 50 dernières années par tous les autres touristes ?

Tandis que de plus en plus de visiteurs convergent vers les mêmes destinations-phares pour ensuite inonder la grande Toile des mêmes images croquées avec leur téléphone multifonction, un designer allemand, Philipp Schmitt, vient d’inventer un appareil pour favoriser la diversité de la prise de photos.

Baptisé Camera Restricta, l’appareil est formé d’un boîtier imprimé en 3D dans lequel est inséré un téléphone multifonction. Grâce à une application, le GPS du téléphone géolocalise le photographe et vérifie combien de photos disponibles en ligne ont déjà été prises depuis le même endroit, dans un rayon de 35 mètres, à chaque fois qu’on s’apprête à appuyer sur le déclencheur.

Si trop de clichés du même sujet sont déjà en circulation, l’obturateur de l’appareil-photo refuse de s’ouvrir ; il ne redeviendra opérationnel que si le photographe se déplace pour trouver un nouvel angle ou carrément changer de sujet.

En outre, à mesure que le photographe s’éloigne ou se rapproche d’un site surexposé, un crépitement sonore semblable à celui d’un compteur Geiger se fait entendre. Enfin, l’appareil-photo refuse de fonctionner là où il est interdit de prendre des photos, comme dans un musée ou dans la cité libre de Christiania, à Copenhague.

«En cette ère où la technologie anticipe de plus en plus nos moindres désirs, un appareil qui dicte ses propres règles a quelque chose de très rafraîchissant», conclut-on sur le site Mental Floss. En effet…

Pour plus d’informations et télécharger le logiciel libre de l’application, consultez la page Web du projet de Camera Restricta.

 

Laisser un commentaire