Un cocktail servi avec un voyage virtuel

Un établissement de Londres offre un périple 3D en Écosse en accompagnement d’un cocktail à base de scotch.

Le bar d’un prestigieux hôtel londonien, le One Aldwych, offre désormais un produit unique au monde, rapporte Reuters : un cocktail à base de scotch servi avec une petite escapade… dans les Highlands d’Écosse !

Tiré du site fr.lhw.com/hotel/One-Aldwych-London-England

Pour se rendre si loin en si peu de temps, nul besoin de prendre le train. Il suffit de porter un casque de réalité virtuelle, fourni — sans qu’on s’y attende — lorsqu’on commande ce cocktail.

Tandis que le mixologue prépare sa mixture — baptisée Origin et vendue 18 livres sterling (31 dollars canadiens) —, le client prend part à une visite guidée virtuelle de la distillerie Dalmore, d’où provient le scotch qui entre dans la préparation.

Tiré du site thedalmore.com

Il parcourt aussi les champs où a poussé l’orge et les rivières où a été puisée l’eau qui ont servi à le fabriquer, ainsi que la région d’Alness, où est établie la distillerie depuis 1839.

Une fois ce périple virtuel complété, le cocktail est servi et le client le déguste en demeurant virtuellement en Écosse ou en revenant à Londres, au choix. Cela dit, il n’est pas difficile de retomber les deux pieds en Angleterre, puisque le scotch du cocktail est quelque peu noyé dans les autres ingrédients : liqueur et purée de cerises, jus de pamplemousse, champagne, pointes de chocolat amer…

Gracieuseté de One Aldwych

Encore faut-il que les chics convives qui fréquentent cet établissement et qui commandent ce cocktail acceptent de décoiffer leur mise en plis en portant le casque. Ce qui ne semble pas poser de problème : au contraire, lorsqu’un client le fait, l’effet domino ne tarde pas à se produire, et les autres clients se bousculent pour obtenir un verre d’Origin.

Si elle est unique parce qu’elle est offerte dans un bar, l’expérience virtuelle du One Aldwych n’est cependant pas la première du genre. En 2015, la distillerie mexicaine Patrón a réalisé une vidéo similaire où on peut vivre les étapes de fabrication de la téquila du point de vue… d’une abeille.

À quand l’exploration virtuelle des vignobles dans les bars à vin, et celle des champs de romarin ou des fermes d’élevage dans les restaurants ?