Un premier aéroport qui fonctionne à 100 % à l’énergie solaire

Doté de 46 150 panneaux solaires, l’aéroport international de Cochin, dans le sud-ouest de l’Inde, génère assez d’énergie pour alimenter 10 000 foyers pendant un an.

Art_de_vivreDepuis l’inauguration de son parc de panneaux photovoltaïques, le 18 août, l’aéroport international de Cochin, dans le sud-ouest de l’Inde, est devenu le premier aéroport au monde à n’utiliser que l’énergie solaire pour ses opérations, rapporte le site The Verge.

Doté de 46 150 panneaux solaires couvrant une superficie de 18,2 hectares (l’équivalent de 26 terrains de football), ce parc peut générer jusqu’à 12 mégawatts-crêtes (MWc) — assez pour alimenter 10 000 foyers pendant un an, et plus qu’il n’en faut pour les besoins de l’aéroport. Ses dirigeants comptent d’ailleurs revendre leurs surplus à l’État du Kerala, où est située la ville de Cochin.

Crédit: Cochin International Airport limited
Photo : Cochin International Airport limited

Au cours des 25 prochaines années, on espère du coup diminuer de 300 000 tonnes les émissions de carbone de l’aéroport dans l’atmosphère — soit l’équivalent d’avoir planté trois millions d’arbres.

L’Inde dispose déjà d’une capacité de production de 4 gigawatts (GW) en énergie solaire, et le gouvernement encourage d’autres aéroports indiens à miser davantage sur cette forme d’énergie renouvelable dans l’avenir.

Pour lire l’article de The Verge, cliquez ici.

Pour plus de détails techniques, rendez-vous plutôt là.

Laisser un commentaire

Ayoye! Ça évolue très vite. Il me semble qu’on était encore loin de ce genre de capacité il y a à peine quelques années.

Intéressant en tout cas.

Fallait se renseigner il y a quelques années : il y avait un effondrement du prix des panneaux solaires (par watt) vers 2010-2012 et plusieurs pays lançaient des méga projets : la Chine, l’Allemagne me viennent en tête.

En ce moment il en coûte moins de 1$/watt pour un panneau solaire. Ce qui coûte cher c’est l’entreposage de l’énergie (les batteries) et l’aéroport a contourné ce problème en installant des « inverters », mais pour une capacité de 1,19MW. Donc la grande majorité de l’énergie produite par ces 12MW servent à rendre l’aéroport indépendant! Je ne pensais pas que ça consommait autant…

Guillaume, oublie pas qu’en Inde on a du soleil 12 mois par année.

L’aéroport international Cochin est près de Thiruvanan­thapuram dans le sud de l’Inde. Cette ville reçoit en moyenne 2344 heures d’ensoleillement par année (source : http://www.currentresults.com/Weather/India/annual-sunshine.php).

C’est le même nombre d’heures que l’Alberta : http://www.currentresults.com/Weather/Canada/Cities/sunshine-annual-average.php

Et à peine 300 heures de moins que Montréal. D’ailleurs, les panneaux solaires sont plus efficaces au froid, alors la différence au final, si les panneaux sont bien déneigés l’hiver et qu’ils sont mobiles pour toujours faire face au soleil, commence à être vraiment, mais vraiment très marginale.

Parce que vous savez M. Roger, il y a rien de plus facile que de propager des faussetés, aussi appellées le gros bon sens.