Un traité culinaire… pour femmes chagrinées

L’écrivain colombien Héctor Abad Faciolince console les femmes en peine en leur glissant à l’oreille des conseils pas toujours très sages et des recettes de cuisine souvent abracadabrantes.

 

livre-plaisirs-gourmands

C’est plein d’humour, un brin libertin sinon pervers, grinçant et drôle. Et faussement vertueux, même quand il est dit que « rien n’adoucit davantage les peines de l’esprit que les confitures ».

Ce délicieux Traité culinaire à l’usage des femmes tristes est publié chez JC Lattès.

Laisser un commentaire

Bonjour,

Suite à la lecture de cet entrefilet littéraire, j’ai couru me le procurer. Je le déguste encore à petites bouchées, je savoure les mots lentement en les laissant fondre sur ma langue.

Bref c’est un régal!

Merci de ce conseil culinaire.