Une appli pour changer de siège en plein vol

Vous êtes assis près des toilettes? Seateroo permet de contacter un passager et de lui proposer de changer de siège, moyennant compensation financière. 

Art_de_vivreEncore une fois, vous avez omis de procéder au préenregistrement de votre billet à la maison avant de prendre le vol du lendemain. Et encore une fois, vous êtes coincé au fond de l’avion. Le temps que tous les passagers sortent de l’appareil lors de l’escale, vous risquez de rater votre correspondance.

Pire: parce que vous vous êtes procuré un billet à la dernière minute, vous voilà assis près des toilettes, bruyantes et nauséabondes, ou dans l’allée centrale, entre un passager qui a le gabarit d’un sumotori et un autre qui transpire comme il respire. Bref, vous pestez et aimeriez tant changer de siège. Mais le vol est complet.

Source: Seateroo.com
Source: Seateroo.com

Qu’à cela ne tienne: une nouvelle application gratuite pourrait bientôt venir à votre rescousse. Baptisée Seateroo et lancée ce mois-ci, elle permet de contacter un passager et de lui proposer de changer de siège, moyennant compensation financière. Les enchères commencent à 5 dollars, mais devraient rapidement grimper: qui voudrait supporter pendant 5 heures une pipelette ou un bambin caractériel s’il n’y trouve pas son compte?

En revanche, l’application pourrait faciliter la tâche à une famille éparpillée dans l’avion qui désire se réunir — quoique les agents de bord finissent généralement par arriver au même résultat par eux-mêmes, et ce, sans frais ni utilisation d’une application.

Pour l’heure, seuls les vols au départ et à destination des États-Unis sont visés par Seateroo, et le personnel de bord doit approuver le changement de siège — surtout s’il implique une rangée située devant une sortie de secours, pour des raisons de sécurité. En outre, pour que le système fonctionne, les passagers en cause doivent tous deux avoir téléchargé l’application sur leurs téléphones respectifs, ce qui minimise son utilisation, dans l’immédiat.

Mais il y a de l’espoir: selon les dirigeants de Seateroo, plus du quart des États-Uniens seraient prêts à payer jusqu’à 50 dollars pour changer de siège. Et puisque bien des passagers peu nantis ne rechigneront pas à l’idée de réduire leurs frais de voyage, il y a fort à parier que cette application pourrait bientôt s’avérer aussi pratique que populaire. Une histoire à suivre…