Une chaudronnée de livres cadeaux de dernière minute

En retard pour vos cadeaux de Noël ? Envie de faire une surprise à une personne qui aime cuisiner ou qui devrait se mettre à cuisiner ? Voici mes dernières suggestions de livres gourmands…

 

Trois coups de cœur

Encyclopédie du chocolat, sous la direction  de Frédéric Bau, chef exécutif de l’École du Grand chocolat Valrhona), Flammarion, 416 p., $ 59,95 : une grande section sur les techniques, un cahier théorique sur le monde fascinant du chocolat, plus de 100 recettes de chefs, des photos superbes, bref, un bijou. Plaisir absolu garanti.

Les saveurs du bonheur, Grands plats de nos célébrités pour nos petits chefs de demain, Groupe ETQ éditeur, 240 p., $ 29,95 : une vingtaine de personnalités d’ici, dont Annie Brocoli, se sont mises aux fourneaux pour préparer les recettes de ce livre  – dont tous les profits vont à l’Opération Enfant Soleil ; une belle idée, une belle réalisation et, au bout du compte, un beau livre. Pour se faire et pour faire plaisir.

Marché Jean-Talon, recettes et portraits, par Susan Semenak, Les Éditions Cardinal, 256 p., $ 39,95 : parce que ce beau livre raconte et montre « le » marché (le plus grand marché à ciel ouvert en Amérique du Nord, dit-on), parce qu’il permet de rencontrer ceux et celles qui en font ce qu’il est, les producteurs et les vendeurs, et parce qu’il nous invite à faire une véritable « cuisine du marché ». Un incontournable.

 

Livres de chefs

Helena, 100 recettes portugaises, par Helena Loureiro, Les Éditions Transcontinental, 176 p., $ 22,95 : la chef propriétaire du Portus Calle, un restaurant portugais que j’adore, nous livre ses recettes, souvent toutes simples et toujours savoureuses, et bien sûr pleines de poissons et de fruits de mer. Un indispensable.

Mes restos, mes recettes, du rêve à la réalité, par Jérôme Ferrer, Les Éditions La Presse, 200 p., $ 39,95 : une belle histoire que celle du chef du chic Europea, à Montréal, et de ses petits frères, les restaurants Beaver Hall, Andiamo et Birks Café ; une belle histoire que celle de Jérôme Ferrer et de ses complices et associés, Ludovic Delonca et Patrice de Felice ; et surtout, de bien exquises recettes. Idéal sous l’arbre de Noël comme dans la cuisine.

L’Artisan culinaire, par Sébastien Houle, Modus Vivendi éditeur, 320 p., $ 34,95 : le chef du restaurant du même nom, à Mont-Tremblant, se raconte en mots et en recettes (il en propose 90) ma foi fort appétissantes. Très très bien.

Le Grand Soulard de la cuisine, par Jean Soulard, Éditions La Presse, 600 p., $ 34,95 : pas de photos, pas de flaflas, rien que des recettes (il y en a 1 100) classées par catégories, depuis les entrées jusqu’aux desserts ; le chef du restaurant du Château Frontenac, à Québec, a voulu faire un recueil comme on en faisait autrefois, une sorte de bible pour les jours de semaine, les dimanches et les repas de fête. Un autre indispensable.

Scook, recettes fait-maison, par Anne-Sophie Pic, Hachette cuisine, 128 p., $ 24,95 : la grande dame de la cuisine française, étoilée Michelin, propose des recettes de tous les jours, qu’elle explique pas à pas comme autant de leçons de cuisine. La simplicité même.

30 minutes chrono, par Jamie Oliver, Hachette cuisine, 288 p., $ 34,95 : le prolifique et iconoclaste chef britannique propose cette fois-ci « une approche révolutionnaire pour cuisiner vite et bien » ; c’est bien pensé, bien expliqué, bien photographié… et les 30 minutes, c’est pour une entrée, un plat et un dessert ! Pour gens pressés mais néanmoins gourmets.

 

Pour sortir des saveurs battues

Umami, le cinquième goût savoureux, par Laurent Seminel, Marabout, 160 p., $ 34,95 : il y a le salé, le sucré, l’acide et l’amer ; et aussi ce « goût des protéines » qui porte un nom japonais, mais qui n’est pas plus japonais que les quatre autres même si la cuisine japonaise lui fait une place d’honneur. Instructif.

Une initiation à la cuisine du champignon, par Philippe Emanuelli, Marabout, 288 p., $ 29,95 : un très beau livre qui commence par un précieux « index visuel des champignons » et qui se poursuit avec une abondance de recettes à base de champignons sauvages, cultivés et séchés. Parfaitement comestible.

 

Pas besoin d’être végétarien pour aimer les légumes

Végétarien parfois, souvent ou passionnément, par Vincent Graton, Jérôme Ferrer et Isabelle Huot, Les Éditions La Presse, 208 p., $ 39,95 : une belle démonstration du plaisir qu’on peut tirer des légumineuses, des noix et des graines, des mille et un légumes qu’on trouve maintenant partout, du lait et des œufs, et même du soya. Rien que du bon.

Le grand livre Marabout de la cuisine facile des légumes, Marabout, 640 p., $ 34,95 : de A pour artichaut, à T pour topinambour, 500 recettes bien présentées, appétissantes, classiques ou pas. Utile et agréable.

Les basiques légumes, par Jody Vasallo, Marabout, environ 220 p., $ 24,95 : dans la très agréable série « Mon cours de cuisine », où chaque recette est détaillée en photos étape après étape, tout pour ne pas rater son fenouil braisé, ses brownies à la betterave ou ses rouleaux de chou. Pratico-pratique.

Cuisiner les légumes pas à pas, par Jody Vassalo, Marabout, 160 p., $ 14,95 : par la même auteure et sur le même principe que le livre précédent. Tout aussi pratico-pratique.

 

Et pourquoi pas des dictionnaires de recettes ?

Le Petit Larousse de la cuisine et Le Petit Larousse des desserts, Larousse, respectivement 1 120 p. et 960 p., $ 29,95 chacun : c’est clair, c’est simple, c’est pratique, c’est complet (il y a même le « ragoût québécois de pattes »). À offrir à votre grand ou votre grande qui s’en va en appartement.

 

Laisser un commentaire