Une fourmi court sur un tas de sucre à glacer

C’est la première chose qui me soit venue à l’esprit en voyant l’alpiniste suisse Ueli Steck gravir les flancs couverts de neige de la périlleuse face nord de l’Eiger. En 2008, après s’être accroché aux rocs avec ses griffes de métal, après avoir fait fi des pans de glace et joué les funanbules sur les crêtes enneigées, Steck a brisé son propre record de vitesse d’ascension de ce sommet suisse tout en verticales. « That was a good moment! », s’est-il contenté de dire au terme de son exploit. « Tu parles! » de rétorquer le blogueur, après avoir visionné l’incroyable vidéo qui apparaît ci-bas.

https://www.youtube.com/watch?v=G-dPjDYVKUY&feature=player_embedded

Trouvé sur Facebook via Isabelle Vallée

Laisser un commentaire