Vacances d’été des Québécois: prudence et frilosité

Entre le 1er et le 22 mai dernier, CAA Québec a effectué un sondage auprès d’un « échantillonnage représentatif » de ses 1,1 million de membres, pour savoir si ceux-ci prendraient des vacances cet été.

Les Québécois voyageront beaucoup au Québec cet été - Gary Lawrence

Résultat: 63 % d’entre eux envisagent de le faire (contre 80 % il y a deux ans), alors que 20 % des personnes interrogées ne savaient carrément pas s’ils se le permettraient.

Du nombre de ceux qui prendront des vacances, 23 % ne partiront que quelques jours (contre 15 % l’an dernier) et à peine 24 % des répondants s’offriront deux semaines de repos (contre 34 % l’an dernier). Autant de preuves de prudence, de réserve et d’intention de demeurer dans leurs régions respectives, en déduit CAA Québec.

Parmi ceux qui prendront des vacances cet été, on note d’ailleurs que plus de la moitié des membres sondés (55 %) demeureront au Québec, tandis que 15 % visiteront les autres provinces canadiennes, 10 % mettront le cap pour la côte Est des États-Unis et 3 % s’envoleront pour la Floride.

Étonnamment, la parité du dollar canadien avec celui des États-Unis joue peu dans les intentions de voyage: ce facteur influence ainsi à peine 23 % des répondants, contre 32 % l’an dernier.

Pour sa part, le prix élevé de l’essence préoccupe 42 % des vacanciers (75 % des membres sondés partent en voiture), contre 55 % l’an dernier, même si le prix payé à la pompe était presque le même, à pareille date un an auparavant.

Pour compenser, 45 % des personnes interrogées se rendront moins loin, 17 % couperont dans les divertissements et 15 % dans les restaurants, des pourcentages un peu plus bas que ceux de 2011.

Enfin, 74 % des répondants planifieront mieux leurs déplacements, 65 % réduiront leur vitesse (au-delà de 100 km/h, la consommation augmente sensiblement) et 12 % privilégieront les transports en commun.

Pour plus de détails, consultez le communiqué de CAA Québec.

Pour me suivre sur Twitter, c’est par ici.