Vin de la semaine: une rareté grecque pour accompagner les fruits de mer!

Soif d’originalité? Le cépage malagousia couvre à peine 200 hectares sur la planète, mais il s’avère hyper-polyvalent à table.

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

Unknown-6

Gerovassiliou, Malagousia 2014, Vieilles vignes, Epanomi
11901120   24,95 $

Art_de_vivreSauvé in extremis de l’extinction dans les années 1980, le cépage malagousia avait été découvert une dizaine d’années plus tôt dans la partie occidentale de la Grèce par le professeur Logothetis. Il en avait alors transporté quelques boutures dans un vignoble expérimental qu’il louait au Domaine Carras, dans la région d’Epanomi, au nord du pays.

Evangelos Gerovassiliou, alors œnologue chez Carras, a vite reconnu le potentiel du malagousia et n’a pas tardé à l’introduire sur les terres de ses ancêtres lorsqu’il a repris le vignoble familial, en 1981. Là-bas, non loin de la ville de Thessalonique, le malagousia donne un excellent vin blanc à la fois très sec, structuré et gras en bouche.

Le 2014 m’a paru moins exubérant que par le passé. En revanche, il semble avoir gagné en profondeur et en minéralité. Il est ample, étonnamment compact, et ses saveurs florales reposent sur une texture vineuse, doublée d’une saine amertume qui met le fruit en valeur.

Plein de caractère et d’envergure, ce vin blanc fera un malheur à table, aussi bien avec des sautés de fruits de mer qu’avec des courgettes panées nappées de tzatziki ou un plateau de fromages à la fin du repas.