Voyage d’une valise dans les montagnes russes souterraines d’un aéroport

L’aéroport international Schiphol, à Amsterdam, s’est doté d’un impressionnant (et étourdissant !) système de gestion de valises et de colis de toutes sortes — vidéo à l’appui.

Art_de_vivreVous pensiez que vos bagages étaient acheminés manuellement, et sur de vulgaires convoyeurs, entre le moment où ils sont extirpés de la soute d’un avion et celui où ils arrivent au carrousel ? À Ouagadougou, peut-être, mais pas à Schiphol, l’aéroport international d’Amsterdam.

Avec 50 millions de bagages à traiter et à livrer chaque année — ce qui peut mener à des pointes de 160 000 bagages par jour —, cet aéroport s’est doté d’un impressionnant système de gestion de valises et de colis de toutes sortes.

Constitué de 21 km de convoyeurs, le réseau compte aussi d’innombrables ascenseurs, des plateformes qui s’inclinent, des échangeurs automatisés, des tunnels, des rails et des robots manutentionnaires. Le tout forme un parcours qui évoque parfois de véritables montagnes russes, souligne CNN.

À LIRE AUSSI : États-Unis : 6,5 milliards de frais de bagages et de réservation en 2014

Cela dit, pas moins de 2 000 personnes en chair et en os manipulent les bagages, à un moment ou à un autre, lorsqu’ils pénètrent dans le prodigieux labyrinthe de Schiphol.

Mais dans la vidéo qui suit, où l’on nous montre le fascinant parcours d’une valise munie d’une caméra d’action dans cet inextricable réseau, on n’aperçoit qu’un humain. Voyez plutôt en cliquant sur ce lien, pour une version à 360 degrés, ou cliquez sur l’image ci-dessous.

 

Laisser un commentaire
Les plus populaires