Voyager à l’abri du Zika

Tout ce que vous devez savoir sur le Zika avant de réserver un voyage ou une lune de miel avant l’arrivée de junior.

(Photo: iStockPhoto)
(Photo: iStockPhoto)

Il y a quelques semaines, mon mari et moi discutions de la possibilité de faire un voyage en famille à Walt Disney World, en Floride. Je suis enceinte de notre deuxième enfant, qui doit naître en novembre. Je me disais donc que ce serait le moment idéal pour gâter notre petite Matilda, trois ans, et lui faire découvrir Disney. Nous aurions pu ainsi célébrer son entrée à l’école et son anniversaire qui approche. Et ça aurait aussi été une dernière grosse activité avant que notre famille de trois se transforme en famille de quatre. Puis, nous avons appris que le virus Zika avait atteint la Floride.

Le Zika est une infection virale qui se propage principalement par les piqûres de moustiques infectés. Il peut toutefois aussi être transmis sexuellement, surtout par un partenaire masculin infecté. À de très rares occasions, ce virus peut causer des complications neurologiques. Les symptômes les plus courants sont les maux de tête, la fièvre, la conjonctivite et les éruptions cutanées, ainsi que des douleurs articulaires et musculaires. La maladie se manifeste dans les 3 à 14 jours suivant l’entrée en contact avec le virus. Elle est habituellement bénigne et ne dure que quelques jours, et ce, si elle se manifeste. Car environ les trois quarts des gens infectés ne présentent aucun symptôme et ne savent même pas qu’ils sont malades. Toutefois, si vous êtes une femme enceinte ou une personne – homme ou femme – qui envisage de concevoir un enfant dans un avenir rapproché, vous devriez prendre ce virus très au sérieux.

Il peut en effet causer des problèmes importants chez les fœtus durant la grossesse, et même avant la conception. Parmi ceux-ci : la microcéphalie (tête anormalement petite) et d’autres malformations du cerveau, explique Shaun Morris, médecin et chercheur spécialisé en pédiatrie et en maladies infectieuses à la clinique santé-voyage SickKids, à Toronto. D’autres bébés nés avec ce virus sont atteints du syndrome de Guillain-Barré, un trouble neurologique. En conséquence, toutes les femmes enceintes qui reviennent d’une zone de transmission connue devraient consulter leur médecin et se soumettre à des analyses pour détecter le Zika, même si elles ne présentent aucun symptôme. (Les tests sont effectués à l’aide d’un échantillon de sang et d’urine.) Certaines femmes infectées donneront naissance à un bébé en parfaite santé, mais les chercheurs ne savent pas pourquoi.

Qu’en est-il de ceux qui prévoient concevoir un enfant dans un avenir rapproché? Il n’existe présentement aucune recommandation universelle de faire un test de dépistage du virus Zika pour les couples qui envisagent d’avoir un enfant et qui ont voyagé récemment dans une zone de transmission connue. Même s’ils ne présentent aucun symptôme, bien des futurs parents veulent s’assurer qu’il n’y a pas de risque. Cela est parfaitement compréhensible. Malheureusement, les connaissances scientifiques entourant l’infection au virus Zika sont encore embryonnaires, et les protocoles changent chaque semaine. En attendant d’en savoir plus, les tests de dépistage sont prescrits au cas par cas, à la discrétion de chaque médecin.

Pour l’instant, l’Agence de la santé publique du Canada recommande aux femmes d’attendre un minimum de deux mois suivant le retour d’une région où le Zika est présent avant de tenter de concevoir un bébé. Parce que le virus peut persister dans le sperme des hommes infectés pour une période de temps prolongée, ceux-ci devraient attendre encore plus longtemps, soit six mois. Toutefois, certaines familles font preuve d’encore plus de patience pour échapper à tout risque.


À lire aussi:

Zika: Rio, Miami et après?


Liz Davis*, mère d’un enfant, ne pense pas prendre part au voyage familial annuel cette année parce qu’il se déroule au Mexique et qu’elle ne veut courir aucun risque. «Je ne suis pas encore enceinte, mais nous voulons avoir un deuxième enfant au cours des deux prochaines années. Mon médecin me recommande d’éviter toute région qui présente des risques d’infection, dit-elle. Il nous a dit qu’on pourrait y aller si l’on est prêts à attendre de quatre à cinq ans avant de concevoir à nouveau.» Cela peut sembler un peu exagéré de manquer une tradition familiale, mais les connaissances au sujet de ce virus changent trop rapidement. «Il y a tellement de choses que l’on ne connaît pas encore sur cette maladie, dit-elle. Nous avons la chance de décider si l’on veut courir le risque ou l’éviter en restant à la maison. Ce n’est pas tout le monde qui a ce choix.»

Ceux qui doivent se rendre dans un pays touché par le Zika devraient se protéger contre les piqûres de moustiques en tout temps en portant des manches longues, des pantalons et des chaussures fermées. Ils devraient aussi utiliser un insectifuge à base de DEET ou d’icaridine. (Ces deux produits sont sans danger pour les femmes enceintes et pour les enfants, tant que les consignes de sécurité sont suivies, explique le médecin Shaun Morris.) Pour limiter l’exposition aux insectes, il est recommandé de réserver un logement pourvu de moustiquaires ou un endroit fermé et climatisé.

Il recommande aussi de consulter un médecin avant de planifier des vacances dans le Sud. «Il est important pour les couples dont la femme est enceinte ou prévoit bientôt l’être de rencontrer un professionnel de la santé ou un spécialiste en médecine de voyage au moins six à huit semaines avant de partir, dit-il. Cela permet d’avoir des informations précises et à jour, de faire une évaluation efficace des risques et de prendre une décision éclairée.»

Les Bahamas, la Jamaïque, Cuba et Sainte-Lucie ne sont que quelques-unes des destinations-soleil populaires qui ont été ajoutées récemment à la liste grandissante de l’Organisation mondiale de la santé des pays présentant des cas de Zika. Jusqu’à maintenant, les Canadiens ne semblent pas modifier radicalement leurs plans de voyages, dit Ann Layton, fondatrice et PDG de Siren Communications, la plus grande entreprise de voyage et de tourisme au Canada. «Nous n’avons pas encore observé de contrecoup important sur les voyages des Canadiens vers le Sud, dit-elle. Les seules annulations que nous avons reçues sont celles provenant de femmes enceintes ou qui prévoient l’être dans les prochains mois – c’est un infime pourcentage de la clientèle des agences de voyages.» Elle suggère des destinations moins classiques pour les lunes de miel prébébé et les voyages au soleil en famille pour l’hiver qui vient: Las Vegas, les îles Canaries, le sud de l’Europe, par exemple.

Le gouvernement canadien recommande aux femmes enceintes, ou qui prévoient bientôt l’être, d’éviter le sud de la Floride en raison d’un nombre croissant de cas de Zika dans la région de Miami. Visiter le parc de Disney World et rencontrer Mickey Mouse ne seront donc pas au menu pour bien des familles cette année.

Avant de réserver vos billets, rendez-vous sur le site de l’Agence de la santé publique du Canada pour obtenir des conseils aux voyageurs à jour et une liste complète de recommandations.

* Le nom a été changé pour préserver l’anonymat.

Cet article a été adapté de Today’s Parents.

Les plus populaires