Voyager aux Philippines pour relever le pays

Le ministère philippin du Tourisme exhorte les étrangers à continuer à voyager aux Philippines (ou à l’envisager dans leurs projets) en rappelant que l’archipel est généralement demeuré intact, touristiquement parlant, après le passage du typhon Haiyan.

Les rizières de Banaue, inscrites sur la Liste du Patrimoine mondial de l'Unesco - Crédit: Sertmann/Wikimedia/CC 2.0
Les rizières de Banaue, inscrites sur la Liste du Patrimoine mondial de l’Unesco – Crédit: Sertmann/Wikimedia/CC 2.0

Chaque fois qu’une catastrophe touche une région ou une ville, l’attention médiatique se resserre inévitablement sur les ravages, la dévastation, les drames humains qui se déroulent chaque jour et que nous révèlent le petit écran et les réseaux sociaux.

Si de telles images engendrent leur lot de sympathie et de dons — pas toujours à la hauteur —, elles entraînent également une sorte d’effet répulsif chez les voyageurs, qui enrayent de leurs intentions de voyage toute région du monde touchée par une telle calamité.

Or, le tourisme est porteur de devises et d’argent frais, et les destinations victimes d’un fléau en ont toujours un urgent besoin : on n’a qu’à se rappeler le séisme en Haïti, en 2010, ou la tragédie de Lac-Mégantic, l’été dernier.

C’est pourquoi le ministère philippin du Tourisme exhorte les étrangers à continuer à voyager aux Philippines (ou à l’envisager dans leurs projets) en rappelant que cet archipel de plus 7100 îles est généralement demeuré intact, touristiquement parlant, après le passage du typhon Haiyan.

Il en va notamment ainsi des régions les plus visitées du pays, à savoir Boracay, Cebu, Iloilo, Bacolod et Palawan, dans les Visayas, bien qu’une partie de l’est de cette région ait été affectée par le typhon.

Évidemment, la perspective d’aller bronzer idiot en rebutera plus d’un, si dès lors on sait que dans une île voisine, d’innommables tragédies (famine, désolation, enlèvement d’orphelins par des trafiquants humains) se déroulent.

Mais rien n’empêche les voyageurs de se rendre sur place pour bourlinguer un peu, puis donner de leur temps et de leur argent afin de soutenir ce pays, entre autres façons d’aider. Attention cependant: ne devient pas coopérant qui veut, et surtout pas en un tournemain, comme nous le soulignions ici en 2010, lors du séisme en Haïti…

Pour en savoir plus sur le tourisme aux Philippines, cliquez ici, ici ou ici.

Pour me suivre sur Twitter, c’est par ici; sur Facebook, c’est par là.

 

Laisser un commentaire

Le typhon Haiyan aux Philippines, aide humanitaire.
La situation aux Philippines est difficile pour des milliers de gens, le typhon Haiyan a dévasté plusieurs iles dans le pays comme le Nord de l’ile de Cebu, Malapascua, Bantayan, Camotes, Coron et bien sûr Leyte et Samar ou il y a de nombreuses victimes.
Fort heureusement un grand nombre d’iles ont été épargnées par ce typhon dévastateur et à Cebu city nous n’avons pas été touchés par cette tragédie.
Toutes nos pensées sont en ce moment pour les victimes du typhon et leurs familles.
Asiana Pearl Vision participe activement à l’aide humanitaire afin d’aider les hommes, femmes, enfants les plus démunis et qui vivent actuellement dans des conditions très difficiles.
A partir du 13 Novembre 2013 et jusqu’au 31 Décembre 2013, pour toute commande de séjour aux Philippines Asiana Pearl Vision reversera la somme de 200 Euros aux familles les plus démunies.
Guy Louis Roger
President
Asiana Pearl Vision/ Luxury Villas Philippines
Tower 2, Citylights Garden
Unit 5F, Nivel Hills, Lahug
Cebu City, Cebu 6000 Philippines
[email protected]
Phone 63 (0) 32 406 0636
Mobile 63 (0) 917 632 3727
Fax 63 (0) 32 268 8010
Skype guyroger2446
http://www.asianapearlvision.net
http://luxuryvillasphilippines.com/fr/