Articles par Alain Vadeboncoeur

Alain Vadeboncoeur

Attendre assis aux urgences

10 novembre 2017

A-t-on négligé les séjours à l’ambulatoire pour trop se concentrer sur les civières dans les urgences ? Le Dr Alain Vadeboncœur explique que l’approche est en train de changer, pour le mieux.

«Lorsque plus de Québécois auront des médecins de famille, que ces derniers travailleront davantage et que les pratiques seront tournées vers l’accès adapté, le ministre aura-t-il vraiment gagné son pari ?»

Le dépistage des cancers permet-il d’allonger la vie ? Pas nécessairement.

Vous hésitez toujours à vous faire vacciner contre la grippe? Alain Vadeboncoeur nous éclaire sur le vaccin, ses avantages et ses risques.

Beaucoup de gens n’osent pas imaginer ce que pourrait être leur vie après un arrêt cardiaque. Et si les nouvelles étaient meilleures qu’on le pense ? Alain Vadeboncœur nous éclaire.

Le Dr Alain Vadeboncœur explique comment les anévrismes se forment, et les dangers qui y sont rattachés.

Des lignes directrices existent pour les garderies, les assureurs et les employeurs : le Dr Alain Vadeboncœur revient sur ses billets précédents.

Combiner l’exercice régulier et l’alimentation saine, aussi banal que cela puisse paraître, est la pierre angulaire de la prévention cardiovasculaire, explique le Dr Alain Vadeboncœur.

Des billets médicaux pour assurer qu’un employé est paraplégique ? Ou qu’un autre puisse se passer de la cravate ? Pas étonnant que les médecins soient moins disponibles pour les patients ! Le deuxième billet d’Alain Vadeboncœur.

Prescrire du chasse-moustiques, de l’eau… une tranche de pain ? Et si on cessait de faire jouer aux médecins un rôle de régulateur social ? Le billet d’Alain Vadeboncœur.

Soigner ses mots

15 septembre 2017

Les métiers de journaliste et de médecin ont des points en commun : il faut être à l’écoute, recueillir l’information, émettre des hypothèses, dégager des constats.

La vie à l’hôpital est parfois chamboulée par des événements intenses qui nécessitent un grand travail de coordination. D’autres fois, c’est moins grave, dit Alain Vadeboncoeur.

Il faut parfois se méfier des perceptions et argumenter plutôt sur des faits. Alain Vadeboncœur l’illustre avec le récent sondage sur l’attente dans le système de santé.

Certaines instances auraient pu agir dans le dossier, mais ne l’ont pas fait. L’État se retrouve maintenant devant un recours collectif qui pourrait coûter des millions de dollars, explique Alain Vadeboncœur.

Une contamination à la bactérie E. coli est aisément évitable. La prévention passe par la bonne préparation des aliments, rappelle Alain Vadeboncoeur.

Dans son second texte, le Dr Alain Vadeboncœur explique les règles de base du traitement, et explore la controverse sur la « maladie de Lyme invisible ».

De plus en plus diagnostiquée au Québec, la maladie transmise par les tiques suscite les craintes. Alain Vadeboncœur en résume l’origine, les mécanismes de l’infection et le diagnostic.

Parfois, les inquiétudes ne viennent pas d’où l’on croit… Le billet du Dr Alain Vadeboncœur.

Alain Vadeboncœur a passé deux mois avec l’oreille bouchée. Et ça pourrait vous arriver.

« Je suis aussi un peu tanné, parce que ça fait tout de même 90 minutes passées sur des pneus stupides pour éviter 30 minutes au Canadian Tire… » Le billet d’Alain Vadeboncœur.

À l’occasion de la Semaine des paramédics, Alain Vadeboncœur revient sur l’arrivée des défibrillateurs dans les ambulances en 1992, qui ont contribué à sauver des vies.

Alain Vadeboncœur explique pourquoi le DSQ, accessible depuis quelques années au Québec, est une mine d’or pour mieux vous soigner.

Bien avant le virus qui a contaminé les ordinateurs du réseau de la santé en Grande-Bretagne, une crise semblable avait frappé le Québec. Alain Vadeboncœur y était.

Une importante étude québécoise montre de manière précise les liens entre l’usage des anti-inflammatoires courants et le risque d’infarctus aigu, explique le Dr Alain Vadeboncœur.