Alain Vadeboncoeur

Alain Vadeboncoeur

Le docteur Alain Vadeboncœur est urgentologue et chef du département de médecine d’urgence de l’Institut de cardiologie de Montréal. Professeur agrégé à l’Université de Montréal, il participe à des recherches en médecine d’urgence et sur le système de santé. Auteur, il a publié trois essais chez Lux Éditeur: Privé de soins en 2012, Les acteurs ne savent pas mourir en 2014, Désordonnances en 2017 et le recueil de récits Malade! en 2018. On peut le suivre sur Facebook, Twitter (@Vadeboncoeur_Al), le Web et comme invité dans plusieurs médias.

Donnez-moi de l’oxygène !

Dangereux, les masques ? On voit beaucoup d’affirmations circuler à ce sujet sur les réseaux sociaux. Alain Vadeboncoeur n’y croit pas, mais a voulu tester la chose. Voici les résultats de sa petite expérience, qui va vous surprendre.

Méchante grosse grippe

Une simple grosse grippe, la COVID ? C’est un argument qu’on entend souvent. Alain Vadeboncoeur nous démontre pourquoi la COVID est beaucoup plus que ça, ce qui ne devrait d’ailleurs surprendre personne.

Pile ou face pour l’évolution de la pandémie à Montréal

Le 8 mai, l’INSPQ avait lancé un pavé dans la mare avec ses projections inquiétantes quant aux conséquences du déconfinement. Le 28 mai, une nouvelle série de données ont été diffusées, un peu plus rassurantes, mais qui laissent la porte ouverte à diverses hypothèses pour Montréal. Alain Vadeboncoeur fait le point en nous présentant les principales conclusions.

Le pari incertain de déconfiner Montréal

Alors que François Legault a annoncé lundi sa décision de déconfiner partiellement Montréal, la ministre McCann planifie un retour graduel à la normale des activités hospitalières. Mais dans notre système de santé encore sous tension, quels seront les impacts de ces décisions ? Une analyse d’Alain Vadeboncoeur.

Se déconfiner l’intérieur

Tant que le virus de la COVID-19 n’aura pas été mis en échec par un vaccin ou un traitement efficace, Alain Vadeboncoeur a l’impression que, chacun ayant maintenant adopté le confinement comme nouveau mode de vie, la partie difficile sera de se déconfiner l’intérieur.

Réanimer n’est pas ressusciter

Doit-on toujours réanimer les patients en CHSLD atteints de la COVID-19 ? La question a agité les réseaux sociaux ces derniers jours. Mais pour Alain Vadeboncoeur, c’est dans l’ordre des choses de proposer plutôt des soins de confort. Analyse et réflexions sur le sujet.