Alain Vadeboncoeur

Alain Vadeboncoeur

Le docteur Alain Vadeboncœur est urgentologue et chef du département de médecine d’urgence de l’Institut de cardiologie de Montréal. Professeur agrégé à l’Université de Montréal, il participe à des recherches en médecine d’urgence et sur le système de santé. Auteur, il a publié trois essais chez Lux Éditeur: Privé de soins en 2012, Les acteurs ne savent pas mourir en 2014, Désordonnances en 2017 et le recueil de récits Malade! en 2018. On peut le suivre sur Facebook, Twitter (@Vadeboncoeur_Al), le Web et comme invité dans plusieurs médias.

Urgences morales

De manière générale, « sauver des vies » est une proposition si évidente qu’elle ne se discute jamais. Cela n’implique aucun dilemme moral, contrairement à certaines questions ardues qu’on se pose plus fréquemment ailleurs, comme celles d’opérer (ou non) une patiente souffrant de multiples problèmes chroniques ou de gérer (bien ou mal) des ressources limitées.

Perdus dans le système de santé

« Une des choses qui me sidèrent comme médecin et m’attristent comme être humain, c’est quand je rencontre de ces patients qui passent continuellement d’un hôpital à l’autre, dans une série d’épisodes de soins mal coordonnés, aux dépens de leur santé. Ils mettent même leur vie en danger, sans trop s’en rendre compte », raconte le Dr Alain Vadeboncoeur.

Virage à gauche en santé au fédéral ?

De quoi sera constitué le menu législatif fédéral en santé des prochains mois ? Le Dr Alain Vadeboncoeur note que les similitudes entre les programmes des partis pourraient nourrir les alliances requises en situation de gouvernement minoritaire. Pour y voir clair, survol des principaux engagements.

Selon une étude…

Les études scientifiques, ça vous interpelle ? Le Dr Alain Vadeboncoeur explique pourquoi il faut parfois les prendre avec un grain de sel, en les mettant en contexte, avant d’en faire tout un plat.

Prescrire trop de tests est humain

Tout test « non prescrit » peut être pour votre médecin la source de conséquences professionnelles négatives, une dynamique propre à encourager la surprescription de tests. Le défi est de diminuer ces prescriptions inutiles sans compromettre la relation médecin-patient ni susciter des poursuites médicales et, surtout, sans affecter la santé des patients.

Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie