Carole Beaulieu

Carole Beaulieu a étudié le journalisme à l’Université Carleton et commencé sa carrière au Messager de Verdun en 1981. Journaliste au Devoir de 1984 à 1988, elle joint ensuite l’équipe de L’actualité, et reçoit en 1993 le prix Jules-Fournier pour la qualité de la langue française. De 1989 à 1998, journaliste à L’actualité, elle voyage beaucoup et signe de nombreux reportages, portraits et entrevues. Carole est fellow de la Fondation Asie-Pacifique du Canada, de Journalistes en Europe et de la prestigieuse Fondation américaine Crane-Rogers, qui lui a permis de vivre deux ans en Indochine. Elle a aussi remporté plusieurs prix d’excellence de la Fondation des Prix du magazine canadien. Carole Beaulieu est rédactrice en chef de L’actualité depuis novembre 1998 et aussi éditrice du magazine depuis juin 2010.

Tentations journalistiques

Il est toujours risqué pour un journaliste de franchir la frontière que son statut d’observateur lui impose. Pourtant, le journaliste n’en est plus un dès qu’il sert d’autres maîtres que la quête de la vérité.

Francophonie : irréductibles Vancouvérois

Même s’ils ne sont que 42 000 dans Victoria et Vancouver réunis, les francophones prennent à la lettre la Charte canadienne des droits et libertés, dont l’article 23 leur garantit une instruction dans leur langue de qualité équivalente à celle de la majorité.

Taxons futés, pensons jeunes

Alors que la population du Québec vieillit et que la menace des changements climatiques grandit, chaque décision gouvernementale devrait plus que jamais être évaluée à l’aune des conséquences qu’elle aura à long terme.

Le modèle Merkel

Le taux de satisfaction des Allemands à l’égard de leur chancelière frôle les 70 %. De quoi faire rêver bien des premiers ministres canadiens et québécois, ceux dont les taux languissent entre 33 % et 37 %.

Cessez-le-feu chez les médecins

Le ministre Barrette ne twittera plus ses ripostes aux médecins mécontents de son projet de loi 20 et de ses cibles de performance. Les médecins eux aussi changeront de ton. Et ils lui soumettront de nouvelles propositions pour améliorer l’accessibilité aux soins de première ligne.

Le remède Barrette

Vous faites partie de ces Québécois indignés par le fait que le méchant ministre de la Santé, Gaétan Barrette, veuille obliger les gentils médecins à voir plus de 1 000 patients, comme le dénonce leur « syndicat » ? Attention ! Votre compassion a été manipulée.

Et si c’était vrai ?

Les manuels d’histoire, en 2050, racontent un hiver politique étonnant au Québec. Celui où la deuxième Révolution tranquille de cette nation francophone s’est mise en marche. Elle avait même un slogan : «Préparer le printemps pour nos enfants»…

Chine : des livres menaçants ?

Des bibliothèques pour enfants de quartiers miséreux de Chine ont été fermées brusquement par les autorités au cours des dernières semaines, sans que l’organisation caritative chinoise qui les avait ouvertes sache trop pourquoi.