Jacques Godbout

Jacques Godbout a appris à lire et à écrire vers l’âge de six ans. Il habitait le quartier Côte-des-Neiges à Montréal, fréquentait les pentes de ski du mont Royal, patinait, jouait au tennis chez sa voisine, allait au cinéma dans les sous-sols d’église plus souvent qu’à la messe à l’étage supérieur. Force lui est de reconnaître, aujourd’hui, qu’il est le produit de son enfance: romancier, essayiste, éditeur, cinéaste, il continue de jouer avec les balles et les idées. On a dit de lui qu’il est un touche-à-tout. C’est une méchanceté; en réalité sa curiosité est sans limites. C’est pourquoi on trouvera sous sa signature, dans L’actualité, dont il est un collaborateur de première date, des portraits, des essais, mais surtout une chronique consacrée aux livres étrangers et aux idées dangereuses. || Courriel : [email protected]

Apprivoiser la mort

« Mourir, c’est rejoindre la plus grande fraternité qui soit. » Deux romans abordent le désir universel de vouloir tirer sa révérence en douceur.

Des mondes inconnus

En nous invitant «dans la tête de Vladimir Poutine», le philosophe français Michel Eltchaninoff nous propose un ouvrage politique aussi lisible que passionnant.

Ces cerveaux qui fonctionnent autrement

Certains dérangements neuronaux sont devenus des noms communs : or, Alzheimer, Parkinson, Korsakoff, Asperger, avant d’entrer dans la science, avaient comme prénoms Aloïs, James, Sergueï, Hans. En cédant leur patronyme, ces hommes devenaient des éponymes.

Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie