Articles par Jean-Benoit Nadeau

Jean-Benoit Nadeau

Les eldorados africains

8 juillet 2014

« L’Afrique est “la” carte à jouer pour le développement économique du Québec », soutient un entrepreneur québécois.

Vingt-huit pays, 24 langues officielles, des dizaines de langues régionales, des codes et des tabous… Le marché européen est alléchant, avec ses 500 millions de personnes, mais pas sans défis. Les Québécois devront éviter des faux pas qui, en affaires, ne pardonnent guère !

L’Accord reçoit au mieux quelques applaudissements. Mais il ne suscite guère l’enthousiasme.

Pas facile de discuter à 140 ! dit le négociateur en chef du Québec, Pierre Marc Johnson.

Des centaines d’entrepreneurs visionnaires peaufinent leur plan d’affaires pour profiter de l’accord de libre-échange avec l’Europe en vigueur l’an prochain. Découvrez-les dans les reportages publiés à chaque jour cette semaine, dans la section Les Leaders de la croissance du site Web de L’actualité.

Le texte officiel de l’Accord n’est pas encore connu, mais qu’à cela ne tienne : des entreprises québécoises se lancent déjà à l’assaut du marché européen.

Quatre Québécois participent aux Jeux de Sotchi à titre de traducteurs-interprètes pour y assurer la présence et la… qualité du français.

Les enterrements raisonnables

31 décembre 2013

Comment les Québécois musulmans composent-ils, au pays des arpents de neige, avec la charia, qui veut qu’à leur mort leur corps soit enterré très vite, le plus sobrement possible, sans consommer de bois? Ils s’adaptent, a constaté notre reporter.

Sous-financées, infantilisées, sans véritable pouvoir d’agir, les villes du Québec ont de plus en plus de mal à exercer leur mandat. Un groupe de sages propose de repenser cette instance politique. Portrait d’une petite révolution, qui se prépare sans tambour ni trompette.

À quelques jours des élections municipales, Daniel Lemire publie Harcèlement textuel, une anthologie tirée des quelque 120 numéros qu’il a écrits en 30 ans. Discussion impromptue sur la politique, la langue et l’humour.

Le Plan Nord, Marc Riverin l’a vu venir bien avant l’annonce officielle, en mai 2011.

Cardiologie et pétrole : deux secteurs pointus qui, pour le profane, semblent aux antipodes, mais qui ont tous les deux recours à des capteurs optiques de pression très perfectionnés.

Pourquoi se contenter d’aider ses clients à installer un logiciel du géant Microsoft quand on peut leur vendre — à 25 000 dollars pièce ! — celui qu’on a mis au point pour faciliter cette installation ?

Exporter son savoir-faire en France, Libéo, société de design numérique en logiciel libre, y songe. « Mais on va commencer par Montréal ! » dit Joé Bussière, directeur général de cette entreprise dont le siège est à Québec.

Simon Lamarche, associé et cofondateur d’Adviso, agence de cybermarketing située au cœur du Plateau-Mont-Royal, à Montréal, rêve secrètement d’entendre les dirigeants d’Amazon dire : « Eux autres, au Québec, ils m’énervent. »

La technologie mise au point par Haivision a des années-lumière d’avance sur le logiciel Skype (que bien des internautes utilisent pour parler face à face avec leurs contacts) ou sur les communications par satellite.

Des camps miniers fabriqués à Terrebonne, des pelles géantes à Thetford Mines, des comptables établis à Montréal…. Le développement du Nord crée des emplois partout au Québec, a constaté notre reporter.

De la même manière que la Révolution tranquille est indissociable de l’affirmation du parler québécois, la montée culturelle des francophones des autres provinces a un effet similaire sur la langue de chez eux.

Ils viennent du Nouveau-Brunswick, de l’Ontario, du Manitoba, et ils chantent, écrivent, jouent, font du cinéma en français. Et quel français ! Carburant à l’audace et à la modernité, ils donnent une nouvelle saveur à la francophonie.