Articles par Kathy Noël

La fin des paradis fiscaux?

11 février 2016

De plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer une meilleure répartition du fardeau fiscal entre tous les contribuables. Dans leur mire: les ultrariches, les multinationales et les États trop complaisants…

Les autocars de la finance

28 juillet 2015

En tournée, l’équipe de Lady Gaga prodigue aux ados des conseils sur la bonne gestion de leur argent.

Les Québécois sont nuls en matière de finances personnelles. Cela leur coûte cher et nuit à la croissance économique. Voici comment redresser la barre.

Accompagnerez-vous bientôt vos viandes grillées et vos fromages au lait cru d’un bon rouge… chinois ? Pas sûr…

L’heure est venue pour les contribuables de payer la note au gouvernement. Un moment propice pour se questionner sur quelques mythes entourant la fiscalité…

Le marché de l’immobilier a basculé au Québec. Et c’est au tour des acheteurs d’en profiter.

Au Québec, les entrepreneurs sociaux tombent souvent entre deux chaises quand vient le temps de trouver du financement. Mais les choses s’apprêtent à changer…

La démesure Apple

13 mars 2015

Apple est devenue l’entreprise dont la valeur boursière est la plus élevée au monde, à 716,7 milliards de dollars, soit autant que Google et Microsoft réunies !

«Il faut être passionné pour avoir envie, aujourd’hui, de commencer dans ce métier. Les auteurs-compositeurs de la relève, je les trouve courageux», dit l’auteure-compositrice-interprète Ariane Moffatt, qui fait ce métier depuis 15 ans.

Des micromarques de skis 100 % québécois livrent bataille aux multinationales Rossignol, Salomon et K2 de ce monde, malgré des obstacles commerciaux de taille. L’actualité a rencontré de jeunes entrepreneurs audacieux et passionnés de glisse.

Inédits et reconnaissables entre tous, les bijoux d’Anne-Marie Chagnon figurent parmi les produits emblématiques du Québec à l’étranger, à côté du sucre d’érable et du cidre de glace.

« Un entrepreneur, ça aime réparer ce qui est brisé. » Aucun livre de gestion ne résume mieux les motivations d’un entrepreneur que cette réflexion de Guillaume Bouchard, chef de la direction d’iProspect, une agence de marketing Web de Montréal.

Tout porte à croire que les investisseurs étrangers sont en train de faire main basse sur le centre-ville de Montréal. Est-ce vraiment le cas ?

Aucun contexte ne peut justifier une telle folie meurtrière en France. Mais force est de constater qu’elle survient à un bien mauvais moment pour le pays, qui peine à se sortir complètement de la récession, explique Kathy Noël.

La génération des 18 à 30 ans est connue pour avoir la bougeotte, côté emploi. Ce butinage professionnel mine-t-il ses chances de se la couler douce à la retraite ?

Moins de cadeaux, moins chers, et à moins de personnes. Voilà qui décrit bien le contenu du sac du père Noël depuis quelques années. La période des Fêtes n’est plus aussi faste qu’avant pour les Québécois.

Les salaires des diplômés du secondaire augmentent plus vite que ceux des diplômés universitaires. Au point que l’écart entre les deux ne cesse de se rétrécir… User ses fonds de culotte sur les bancs de l’école en vaut-il encore la peine ?

Les écarts de richesse et le chômage grimpent aux premiers rangs des préoccupations du Forum économique mondial pour l’année 2015.

Il n’y a pas que le droit, l’administration ou le génie pour s’enrichir. D’autres programmes d’études peuvent rapporter gros. Visez les sciences, la santé et même… la philosophie !

Oui, mais à certaines conditions. Car toutes les actions, même celles de notre employeur, ne sont pas à l’abri des soubresauts de la Bourse…

Les consommateurs sont de plus en plus «sages» à Noël. Et les Québécois, encore plus que les autres Canadiens.

Comparativement à l’an dernier, les Canadiens prévoient faire moins d’achats auprès des détaillants américains à l’occasion du Vendredi fou (Black Friday), du Cyberlundi (un grand solde en ligne) et de la période des Fêtes.

Privé d’une liaison directe avec la Chine, le Québec se retrouve coupé de 15 % de l’économie mondiale. Mais les choses vont peut-être changer.

Shawn Young, un professeur de Sherbrooke mordu de techno et de jeux, n’aurait jamais cru que Classcraft — l’outil qu’il a inventé il y a trois ans pour motiver ses élèves — allait faire de lui un entrepreneur.