Articles par Maxime Johnson

Maxime Johnson

Une technologie développée pour le jeu vidéo Assassin’s Creed Odyssey pourrait contribuer à améliorer une thérapie visant à atténuer l’impact des hallucinations auditives chez les schizophrènes.

Dans le déploiement des réseaux de télécommunications de cinquième génération (5G), le Canada adopte une stratégie qui s’inspire des fables de La Fontaine : rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Brèves technos

8 juin 2018

Des écouteurs ouverts sur le monde pourraient aider les malvoyants. Et à votre avis, combien les pirates obtiennent-ils en revendant vos mots de passe volés ?

Ils influencent la compréhension de l’actualité des uns sur Facebook, décident de la prochaine relation amoureuse des autres sur Tinder… Les algorithmes dominent nos vies et transforment nos sociétés. Et comme l’illustre l’exemple de Google Maps, ce nouveau pouvoir n’est pas toujours bénéfique pour la collectivité.

L’hyperloop fait rêver. Mais ceux qui attendent l’arrivée de ce moyen de transport futuriste devront toutefois prendre leur mal en patience, explique Maxime Johnson.

Alors que le Canada n’a même pas de stratégie numérique officielle, un pays européen inattendu cumule depuis des années les percées audacieuses et donne une leçon de gouvernance numérique au reste du monde : l’Estonie.

Les technologies de pointe peuvent permettre aux pays émergents d’atteindre leurs objectifs de croissance et de développement durable, mais à certaines conditions.

Le nouvel outil Co-Lab de Bibliothèque et Archives Canada permet aux amateurs d’histoire de transcrire, de traduire et d’étiqueter les documents contenus dans sa vaste collection.

Les assistants vocaux des téléphones intelligents exaucent nos moindres souhaits sans broncher. Dotés la plupart du temps d’une voix féminine, ces esclaves numériques représentent une forme de sexisme virtuel sournois. Explications.

Brèves

11 mai 2018

Des égoportraits qui déforment, un thermostat intelligent conçu au Québec, et le coût des forfaits cellulaires ici et ailleurs dans le monde.

Quatre technologies qui existent déjà pourraient transformer les réunions dans un futur rapproché, explique Maxime Johnson.

Si vous voyez une valise intelligente en solde, ne l’achetez pas, explique Maxime Johnson.

La possibilité que Facebook lance une version payante et sans publicité de son site gagne en popularité dans les médias. Mais le concept a peu de chances de voir le jour, explique Maxime Johnson.

Une initiative réalisée dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal tente de rassembler les différentes industries montréalaises liées à la créativité numérique.

Il y aura 9,8 milliards de bouches à nourrir sur la terre en 2050. Un défi majeur pour les uns, une occasion d’affaires pour les autres. C’est ainsi qu’après les communications, les transports et moult autres secteurs, c’est au tour de l’alimentation d’intéresser les entreprises technos.

La Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE) doit être revue pour protéger les Canadiens à l’ère des mégadonnées, estime Maxime Johnson.

De nouvelles tablettes dévoilées cette semaine permettent aux géants technos d’atteindre deux objectifs : apprendre aux jeunes à travailler avec des outils modernes… et fidéliser les consommateurs de demain, explique Maxime Johnson.

La société d’État veut profiter de la demande énergétique générée par les cryptomonnaies, mais sans nuire à ses autres clients. Un défi exigeant, explique Maxime Johnson.

L’expérience Life Tags de Google démontre le potentiel de l’intelligence artificielle pour faire découvrir des œuvres d’art oubliées, explique Maxime Johnson.

La différence entre les véritables voix et les voix numériques s’estompe de plus en plus.

Perte d’attention, mémoire affaiblie, sommeil fragile : les effets néfastes de l’abus des nouvelles technologies sont nombreux. Devant ce constat, de plus en plus d’experts, notamment des noms importants de la Silicon Valley qui se sont enrichis avec ces mêmes technologies, prônent la prudence. Voici quelques conseils qui devraient permettre de mieux vivre sa vie numérique, sans pour autant renier la société moderne.

« Ordinateur vestimentaire », « technologie qui se porte » : les expressions pour traduire le concept anglais de wearable ne conviennent pas à Maxime Johnson, qui tente de régler la question une fois pour toutes.

Le groupe La Forge, au sein d’Ubisoft, tisse des liens pour appliquer les travaux des universitaires à l’univers du jeu vidéo. Les résultats sont tangibles, explique Maxime Johnson.

Après avoir mis la clé sous la porte, les créateurs de l’appli Prkng ont décidé d’ouvrir le code source de leur logiciel à quiconque voudrait relancer le service ou apprendre à programmer. Un geste rare.