Marie-Hélène Proulx

Depuis près de 20 ans, Marie-Hélène Proulx décortique des enjeux qui touchent de près la vie des lecteurs – conditions de travail, habitudes alimentaires, impact des réseaux sociaux, célibat, solitude, maladie mentale, discrimination… Peu importe le sujet, ce qui la passionne, c’est de rencontrer des gens et raconter leur histoire. Avant de se joindre à l’équipe de L’actualité, en 2019, elle a travaillé au Magazine Jobboom, puis à Châtelaine. Elle a remporté de nombreux prix en journalisme.

Manuel de bienséance en télétravail

Une petite enquête maison menée auprès d’amis et de collègues a révélé quelques faux pas nuisant à la sérénité des travailleurs à domicile. Voici quelques règles à suivre pour préserver la santé mentale de vos confrères.

La fin des aires ouvertes

COVID-19 oblige, les employés ne sont pas à la veille de s’entasser à nouveau comme des sardines au bureau. Des experts s’affairent à repenser les lieux de travail, afin de ramener les troupes en toute confiance.

Un portrait inédit des Rose

Cinquante ans après la crise d’Octobre, le fils de Paul Rose, Félix Rose, revient sur ce qui a mené son père et son oncle Jacques à rejoindre les rangs du Front de libération du Québec (FLQ) et à participer à l’enlèvement du ministre Pierre Laporte, retrouvé mort en 1970.

Un nid de chicanes

Le boulot à distance, c’est pas mal le far west sur le plan juridique. Ce qui ouvre la porte à bien des litiges entre patrons et employés — notamment concernant l’achat de matériel de bureau et la surveillance à distance, selon Andrea Talarico, doctorante et chargée de cours en droit du travail à l’Université d’Ottawa.

Bureau, il est temps de se dire au revoir

Si on leur donnait le choix, la moitié des Québécois souhaiteraient maintenant travailler de la maison à temps plein, selon les résultats d’une vaste étude scientifique en cours. Un mouvement majeur qui pourrait profondément changer nos vies de patrons et d’employés.

On reviendra à Montréal

La montée du télétravail tuera-t-elle les centres-villes ? Wô les moteurs ! Les tours de bureaux, les restos et les foires alimentaires n’ont pas dit leur dernier mot. La crise écorchera des entreprises, mais ce n’est pas la fin des haricots.