Articles par Nadia Fournier

Nadia Fournier

Pour accompagner les plats de pâtes à la sauce tomate fraîchement mise en conserve, un très bon vin taillé pour la table: nerveux, mais aussi chaleureux et bien nourri par le soleil méditerranéen.

Ce vin blanc produit dans le Mâconnais, tout au sud de la grande région de Bourgogne, a tout pour vous faire retomber sous le charme du chardonnay.

Brèves gourmandes

14 septembre 2018

Après avoir cueilli vos légumes vous-même, offrez-vous un chardonnay du Québec !

Resto locavore

14 septembre 2018

À Montréal, un chef relève le défi d’offrir à ses clients des produits locaux à longueur d’année.

Envie d’exotisme? Difficile de trouver un cépage plus dépaysant que ce rouge espagnol composé de listan negro, cultivé sur les sols volcaniques de Tenerife.

La rentrée vous rend morose ? Nadia Fournier vous propose de vivre dans le déni, le temps d’un verre de cet albariño aux parfums de bord de mer.

Le dolcetto est le vin rouge d’été par excellence: souple et gorgé de fruit, mais assez solide pour être servi à table. Celui de la famille Colla en est un très bel exemple.

Un vin qui chuchote. Parfait pour faire le plein de nuance, de finesse et de légèreté avant la rentrée, qui s’annonce chargée… et bruyante !

En ces journées chaudes et humides, peu de vins me font plus envie que ceux de régions fraîches, comme ce rouge produit dans le Burgenland, la partie est de l’Autriche.

Brèves gourmandes

10 août 2018

Des abeilles à louer, des raisins à récolter et des bières de saison à déguster.

Goûter le pays

10 août 2018

Les abeilles n’ont pas leurs pareilles pour exprimer les différentes saveurs de nos régions.

Ce vin est issu de deux cépages noirs. Pourtant, si on le goûtait à l’aveugle — au sens littéral du terme, les yeux fermés —, on se croirait en présence d’un vin blanc. Fascinant !

Le cépage mencía joue un rôle de premier plan dans ce vin jeune et fringant, produit dans la Ribeira Sacra, seule appellation galicienne consacrée au vin rouge.

Envie de boire du bon vin tout en étant solidaire avec les employés de la SAQ qui négocient leur convention ? Profitez donc de l’occasion pour découvrir de nouveaux vignobles québécois.

Des suggestions pour se désaltérer de belle façon.

Brèves culinaires

13 juillet 2018

Des aliments québécois tout nouveaux et déjà récompensés, et d’autres plus anciens qui gagnent à être connus !

D’abord destinées aux personnes atteintes de la maladie cœliaque ou intolérantes au gluten, les bières de la jeune entreprise montréalaise Glutenberg ont su conquérir un public beaucoup plus large.

Mettez de côté les rouges boisés et tanniques jusqu’à l’automne. Pendant l’été, on veut de la légèreté, de la souplesse et du fruit.

On peut se réjouir de l’arrivée à la SAQ de cette cuvée des frères Mousset, mettant en vedette un cépage peu connu du sud de la France : le caladoc.

Envie de vous croire au bord de la mer pour le week-end ? Goûtez ce vin frais et original produit au pied du Vésuve, dans le sud de l’Italie.

Si pour vous les vins blancs d’Espagne se limitent à leur vivacité et à leur goût fruité, mettez la main sur une bouteille de cette cuvée de Rueda. Singulier et savoureux !

Depuis 10 ans, jamais l’offre de rosés à la SAQ n’a été si riche, si diversifiée. Un excellent prétexte pour explorer les charmes de ces vins encore trop souvent snobés.

Ce pinot gris est l’exemple même de ce que le Québec peut produire de beau lorsqu’il s’en donne les moyens techniques.

Des fromages produits à l’île aux Grues, des vins élaborés à l’île d’Orléans et des vignes cultivées sur l’île de Montréal.