Noémi Mercier

Noémi Mercier se spécialise dans les grands reportages et les portraits. . Son travail l’a menée, entre autres, sur la piste du recyclage clandestin des ordinateurs en Inde, en tournée avec un groupe rock, et au cœur d’une enquête choc sur les crimes sexuels dans les Forces armées canadiennes. Noémi a récolté de nombreux prix de journalisme, dont cinq médailles d’or aux Prix du magazine canadien, trois prix Judith-Jasmin et des nominations aux Prix Michener et Albert-Londres. On peut la suivre sur Twitter : @NoemiMercier.

Le problème de Heidi

Quand une femme convoite le pouvoir et tente de s’imposer avec le même aplomb qu’on trouve naturel chez un homme, ça nous met mal à l’aise ou, pire, ça nous rebute.

Les mots qui libèrent

Elles ont fraudé, cambriolé, tué. Mais donnez-leur à lire, et elles redécouvrent un sens à leur vie. Notre journaliste raconte six mois d’immersion dans le club de lecture de la prison pour femmes de Joliette.

Sexistes, les robots ?

Le jour viendra où des décisions aujourd’hui laissées à la discrétion d’êtres humains pétris de préjugés seront confiées à des automates. Et il ne faut pas s’en réjouir trop vite.

Moins compétentes, vraiment ?

Si on obligeait les partis politiques à faire une plus grande place aux femmes par l’intermédiaire de quotas selon le sexe, la qualité des élus s’en trouverait-elle amoindrie ? La question a été étudiée dans de nombreux pays.

Les filles se penseraient moins brillantes que les gars

En cette journée internationale des femmes, une récente étude montre à quel point le chemin à parcourir pour atteindre une véritable égalité entre les genres sera long et semé d’embûches. Les écarts entre les genres se creusent dès l’enfance: à partir de l’âge de 6 ans, les filles ne sont plus tout à fait convaincues que les femmes peuvent être aussi brillantes que les hommes.