Articles par Pierre Fortin

Pierre Fortin

Aux Communes, l’opposition conservatrice critique constamment le ministre des Finances, le traitant d’« irresponsable ». Ce qualificatif est pourtant injustifié.

« Les électeurs ont pu comprendre que le gouvernement libéral avait passé trois ans à se bâtir une cagnotte simplement pour leur distribuer des bonbons à la veille de l’élection de 2018. »

La démographie, l’emploi et la productivité, ce sont les steak, blé d’Inde et patates du niveau de vie. Pierre Fortin démontre que le Québec a enregistré un rattrapage spectaculaire par rapport à l’Ontario, malgré le frein des dernières mesures d’austérité.

Écouter les employés, investir dans l’équipement et retarder les départs à la retraite ne sont que quelques-unes des mesures qui pourraient être prises pour aider à pourvoir les postes vacants.

Trop facile de se vendre !

13 juillet 2018

La question de la propriété des sièges sociaux n’est pas à prendre à la légère, selon l’économiste Pierre Fortin.

Les gens les plus heureux vivent dans des pays nordiques, nous révèle Pierre Fortin, qui explique en huit exemples concrets comment les politiques publiques pourraient être orientées vers le « bonheur national brut ».

Plus que jamais, notre société doit encourager la persévérance pour favoriser l’obtention de diplômes collégiaux ou universitaires.

La grande rédemption

9 février 2018

Le Canada arrive maintenant au premier rang parmi les grands pays avancés pour la proportion d’entrepreneurs « émergents » dans leur population active.

Le club des pays les plus riches de la planète — le G7 — tiendra son 44e sommet annuel à La Malbaie les 8 et 9 juin prochains. Pour vous aider à y voir plus clair, Pierre Fortin analyse la place des économies des sept pays membres parmi les 30 plus grandes de la planète.

Pourquoi tant de garderies privées à plein tarif sont-elles de qualité minimale ou franchement inadéquate ? Pierre Fortin s’est penché sur la question.

L’écart de chômage entre le Québec et l’Ontario a quasiment disparu. Une baisse en route depuis la révolution éducative des années 1960.

Pierre Fortin se penche sur un demi-siècle d’évolution économique au Québec. Son constat ? L’emploi a fini par décoller ; reste à la productivité et aux salaires à faire de même.

Contrairement à ce qu’on lit, l’écart entre le Québec et l’Ontario se creuse. En 2016, vivre à Montréal coûtait 15 % moins cher qu’à Toronto, et vivre à Québec, 17 % moins cher, explique l’économiste Pierre Fortin.

Pourquoi la différence de prix des logements entre les deux métropoles est-elle si prononcée ?

Quand le taux de chômage sera stabilisé, la croissance pourrait redescendre autour de 1 % par année, explique Pierre Fortin.

Bof, à peine un demi-million de dollars de plus individuellement et 400 milliards collectivement… L’économiste Pierre Fortin démontre pourquoi l’éducation devrait être la véritable priorité de l’État.

En 2014 et 2015, la croissance du niveau de vie des Québécois s’est rompue. Que s’est-il passé ? Les explications de Pierre Fortin.

L’économiste Pierre Fortin explique comment la hausse de la fiscalité et un repli des dépenses de missions ont permis au gouvernement d’offrir ses bonbons électoraux, qui ne constituent qu’une fraction de ce qu’il a retiré du circuit économique depuis trois ans.

Le français, l’espagnol et le portugais sont trois langues d’origine latine. Cette proximité linguistique fait du Québec une destination prisée…

Tuer les cégeps ?

10 novembre 2017

Alors que les cégeps fêtent leurs 50 ans, leur pertinence fait toujours débat. Pierre Fortin se penche sur la question.

Le taux d’activité des Québécoises a connu une hausse époustouflante en 20 ans. Le facteur déterminant? Le programme universel de services de garde à tarif modique.

La dette, ça va !

15 septembre 2017

Les Québécois sont maintenant moins endettés que les Japonais, les Italiens, les Français, les Britanniques, les Espagnols et les Américains.

« Les compétences en numératie et en littératie exercent une influence déterminante sur les revenus salariaux individuels », explique l’économiste Pierre Fortin.

Nul ne sait quand frappera la prochaine récession. Chose certaine, quand elle arrivera, l’économie et l’emploi seront en mauvaise posture pour longtemps si électeurs et élus restent prisonniers de leur pusillanimité budgétaire.