Philippe J. Fournier

Philippe J. Fournier est professeur de physique et d’astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. À l’hiver 2017, il a lancé le blogue Qc125, un modèle statistique de projection électorale basé sur les résultats des élections de l’ère post-référendaire et des tonnes de données démographiques. Il a grandi dans la région de Québec et habite aujourd’hui à Montréal.

Le Canada est-il aussi divisé qu’on le prétend ?

En 1993, Jean Chrétien devenait premier ministre du Canada et Lucien Bouchard, chef de l’opposition officielle à Ottawa. Les libéraux fédéraux reprenaient le pouvoir grâce à une majorité de sièges venant principalement de l’Ontario, du grand Montréal et des provinces de l’Atlantique… Cela vous semble-t-il familier ?

Libéraux des villes, bloquistes des champs

Le Bloc québécois sera fort de 32 députés à la Chambre des communes pour les prochaines années — plus du triple des résultats de 2015. Les libéraux, pour leur part, ont raflé 16 des 18 circonscriptions de l’île, soit le meilleur résultat du parti depuis le balayage de Pierre Elliott Trudeau en 1980.