Ralph Boncy

Daby Touré / Lang(U)Age

Avec ses 40 ans bien sonnés, le Mauritanien Daby Touré était fin prêt pour l’album de la matu­rité. Pour avoir erré et grandi « Chez les autres », comme l’explique ce texte élégant que lui taille sur mesure Maxime Le Forestier, l’intéressé chante facilement en six langues, d’où le titre de cet opus.

Bernard Adamus – N° 2

Chansons brèves et chansons-fleuves, débits de boisson et délires éthyliques… Ce bataclan de guitare, de casseroles, de trombone et de tuba semble avoir été enregistré par un micro perche indiscret entre le salon et la cuisine. Audacieux et vraiment débridé.

Lianne La Havas – Is Your Love Big Enough ?

Son premier succès, « Is Your Love Big Enough ? », est gonflé d’adrénaline. On s’attache vite, en fredonnant ce refrain, à cette antidiva ; une fille sans « bling-bling », mais toujours près de ses émotions. Une vraie belle découverte.

Patricia Deslauriers Trio – Lucky lucky

Reprendre Richard Desjardins en jazz? « Tout est là. Mon intention, mon âme, mon cœur », com­mente Desjardins, ému. Et que dire de cette version de « Tu m’aimes-tu », si digne et tellement, tellement, tellement belle ?

Dorantes – Sin Muros !

Littéralement « sans aucune cloison », le fabuleux pianiste espagnol David Peña Dorantes nous offre une œuvre magistrale qui place encore plus haut la barre de son ambition pour le flamenco renouvelé.

Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie