Le risque que le Canada connaisse des dérives populistes comme celles qui éclatent aux États-Unis est réel. Et il constitue un vrai danger pour le Parti conservateur.