Alain Vadeboncoeur

Le docteur Alain Vadeboncœur est urgentologue, ex-chef du département de médecine d’urgence de l’Institut de cardiologie de Montréal. Professeur titulaire à l’Université de Montréal, il enseigne et participe à des recherches en médecine d’urgence et sur le système de santé. Auteur, il a publié trois essais chez Lux Éditeur: Privé de soins en 2012, Les acteurs ne savent pas mourir en 2014, Désordonnances en 2017 et le recueil de récits Malade! en 2018. On peut le suivre sur Facebook, Twitter (@Vadeboncoeur_Al), le Web et comme invité dans plusieurs médias.

Mon père, ce héros

« Qu’est-ce qui est arrivé? » La vieille dame, malade, obèse, affaiblie, était assise dans une chaise roulante. À ses côtés, sa fille, elle-même grisonnante, lui tenait la main. « Je suis tombée en rentrant par en arrière. J’étais allé mettre un sac qui sentait pas bon dehors sur la galerie. Mais j’ai glissé et la porte s’est…

J’ai tué mon patient

Il me regardait, souffrant et pâle. Visiblement épuisé. Et incroyablement maigre. C’était l’heure. Il avait décidé. Un matin, il m’avait annoncé, bien calmement, que le temps était venu. Parce qu’il n’en pouvait plus. « Une bête ne pourrait pas vivre comme ça. » Ce soir, sa famille l’entourait, calme et attentive. Tout avait été dit.…

Quand le cœur bat la chamade aux urgences

Son cœur s’est mis à battre très rapidement. Puis, un choc à la poitrine l’a brutalement jeté à terre. Son défibrillateur venait de lui sauver la vie. Mais tout de suite après, le cœur s’est remis au galop. Il fallait consulter. Maintenant. Rendu à l’urgence, il s’est assis sur les chaises rouges face au triage.…

Une crise de l’eau à Montréal. Vraiment?

Les Montréalais ne peuvent boire directement l’eau du robinet depuis mercredi. Parce qu’il y a risque de contamination. Or, personne n’a été malade, il ne s’agit que d’appliquer une mesure préventive: faire bouillir l’eau ou l’acheter en bouteille. Mais pour certains, il s’agit presque d’une crise. Vraiment? « L’eau n’est pas nécessaire à la vie. Elle…

Le robot de Michel Chartrand

Je devais vous parler de Michel Chartrand, mais tout le monde le connait déjà. Alors je vais plutôt vous parler de mon robot, qui lui est pratiquement inconnu. Et pourtant. C’est un robot qui n’a peur de rien. Qui n’hésite devant aucun obstacle et qui garde sa trajectoire sans dévier de son objectif. Et dont…

Pour une première ligne médicale efficace, misez sur les producteurs de cailles, monsieur le Ministre

L’excellent article d’Amélie Daoust-Boisvert dans le Devoir montre que la première ligne médicale peut être efficace. En Montérégie, le docteur Claude Rivard, médecin responsable du GMF Marguerite d’Youville, le prouve à chaque jour. Mais il reste encore beaucoup de chemin à faire. Au fait, vous ne connaissez peut-être pas mon ami Claude Rivard. C’est un super médecin, passionné…

Privé en première ligne: un problème présenté comme une solution

La Presse nous apprend aujourd’hui que la pratique privée en première ligne est en  croissance: selon la journaliste Gabrielle Duchaîne, il y aurait maintenant près de 200 cliniques de soins privés au Québec, où des médecins non-participants, donc retirés du système public d’assurance-santé, sont rémunérés directement par les patients eux-mêmes ou leurs assurances. C’est inquiétant. …

CEIC : Si Gilles Cloutier ne ment pas, alors qui a menti ?

Il n’y a que deux possibilités : soit Gilles Cloutier ment, soit ceux qui plaident l’innocence mentent. Ou alors, c’est qu’ils sont vraiment « innocents ». J’ai écouté attentivement le témoignage de l’homme ce matin. Des réponses calmes, précises, posées. Tout ce qu’il décrit est factuel et basé sur un vaste parcours. Ça paraît lui même « normal ».…

CHUM : des chirurgiens qui aiment leur public en privé

Le CHUM permet à des chirurgiens de pratiquer des opérations esthétiques privées dans ses salles d’opération. Et il semble avoir des problèmes pour se faire payer, ce qui n’est pas très honorable pour la profession médicale. Mais les questions de fond sont cependant beaucoup plus importantes. La location de salles d’opération publiques pour des chirurgies…

L’horreur et le poids des mots

« Horreur » est un mot fort. Lourd de sens et grave. Même violent. Un mot qu’il ne faut pas écrire à la légère. Une tuerie est une horreur. Le carnage de Boston était horrible. Des centaines de blessées, trois morts – dont un petit garçon –, des jambes arrachées, du sang partout. Une boucherie, où les…