Alain Vadeboncoeur

Le docteur Alain Vadeboncœur est urgentologue, ex-chef du département de médecine d’urgence de l’Institut de cardiologie de Montréal. Professeur agrégé à l’Université de Montréal, il enseigne et participe à des recherches en médecine d’urgence et sur le système de santé. Auteur, il a publié trois essais chez Lux Éditeur: Privé de soins en 2012, Les acteurs ne savent pas mourir en 2014, Désordonnances en 2017 et le recueil de récits Malade! en 2018. On peut le suivre sur Facebook, Twitter (@Vadeboncoeur_Al), le Web et comme invité dans plusieurs médias.

Fausses factures des firmes d’ingénieurs: « tolérance » ou « normalité »?

L’ex-vice-président de la firme Genivar, François Perreault poursuivait ce matin son témoignage éclairant à la CEIC, dévoilant un stratagème des fausses factures pour payer notamment Union Montréal. « Il y a une tolérance » a-t-il dit. À un système de fraude, on comprend. Mais si c’était simplement « normal »? Pitoyable, que des firmes de génies agissent ainsi, alors…

7. La qualité des soins en 1ère ligne (dernier de 7 textes)

Le médecin doit pratiquer une médecine de qualité. Autant à l’hôpital qu’en première ligne. Cette qualité doit aussi être régulièrement évaluée pour devenir une réalité et persister. Ce qui se fait régulièrement à l’hôpital. Moins en première ligne? À l’hôpital, l’évaluation de la qualité est une obligation, liée aux privilèges de pratique du médecin. Dans chaque…

6. Organiser la 1ère ligne… au-delà des GMF!

En première ligne, nous développons le concept de GMF, où des équipes intégrées de soins prennent en charge de manière plus complète les patients. C’est une bonne idée. Mais comment va-t-on organiser tout ça? Ce n’est pas clair, même si c’est fondamental. GMF? On aurait pu aussi penser aux CLSC, qui jouent un rôle fondamental…

5. Qui doit-on soigner de manière prioritaire?

Il est essentiel de soigner les plus malades d’abord. Comme à l’urgence ou suite à un accident d’auto. Ça semble évident. Mais c’est aussi vrai pour les grands malades, ce qu’on oublie souvent: ceux dont les besoins de santé sont majeurs, en particulier les patients gravement et chroniquement atteints, dont la santé se détériore parfois…

4. Tous les soins sont-ils vraiment pertinents?

Vous voyez votre médecin, il vous fait passer des tests, vous prodigue des soins, vous réfère pour un traitement spécialisé. Et vous êtes content : votre médecin s’occupe de vous. C’est bien ce que vous voulez, non? Je soupçonne que non. Ce que vous voulez vraiment, c’est ne pas être malade. Ou même, plus précisément, éviter…

3. L’accès adapté, pour un accès rapide à son médecin!

Ce qu’on appelle « l’accès adapté » (parfois appelé aussi « accès avancé) représente probablement le défi conceptuel et pratique le plus intéressant de la médecine de première ligne. De quoi s’agit-il? De transformer sa pratique de « médecine de suivi » (dont je vous parlais hier) en « médecine selon le besoin ». C’est-à-dire d’ajuster la pratique médicale pour répondre le…

2. D’abord «suivre» ou «soigner»?

En préparation d’une conférence donnée mardi le 12 mars en compagnie de madame Gyslaine Desrosiers, ex-présidente de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, je vous présente chaque jour de la semaine de relâche une idée simple pour améliorer les soins, à laquelle je vous invite à réagir sur ce blogue. * Depuis quelque temps, je…

1. Qui fait quoi dans notre système de santé?

En préparation d’une conférence donnée mardi le 12 mars en compagnie de madame Gyslaine Desrosiers, ex-présidente de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, je vous présente chaque jour de la semaine de relâche une idée simple pour améliorer les soins, à laquelle je vous invite à réagir sur ce blogue. * Depuis quelques temps,…

Fraude et PPP : Monique Jérome-Forget se serait-elle trompée?

Monique Jérome-Forget l’avait affirmé en 2011 : « «Les PPP, ça sauve la fraude. » Justifiant rétrospectivement ce choix controversé, elle traçait ainsi la ligne, Elliott Ness des temps modernes: «Pourquoi pensez-vous que toutes les firmes étaient contre moi? Et qu’elles se sont arrangées pour convaincre le gouvernement que ce n’était pas bon. Elles savaient qu’avec…

N’appuyez pas sur le piton « off » de l’OQLF.

Le zèle dénoncé par la plume espiègle d’Yves Boisvert est kafkaïen : masquer le piton « on-off » d’une cafetière n’est sans doute pas un enjeu linguistique fondamental. Mais du coup, les réseaux sociaux s’enflamment et on attaque le rôle joué par l’Office québécois de la langue française (OQLF). Attention : pointer un cas spécifique, comme en science, est…

Corruption : cancer ou trouble immunitaire?

François Cardinal choisit une image brutale pour qualifier la corruption: un cancer. Il n’a sans doute pas tort. Mais le cancer, comme la corruption, n’est parfois que le symptôme d’un mal plus profond: notre propre tolérance. Nous recevions récemment sur le plateau des Docteurs le chercheur John Stagg, qui nous expliquait l’avenir fascinant de la recherche…