Alain Vadeboncoeur

Le docteur Alain Vadeboncœur est urgentologue, ex-chef du département de médecine d’urgence de l’Institut de cardiologie de Montréal. Professeur titulaire à l’Université de Montréal, il enseigne et participe à des recherches en médecine d’urgence et sur le système de santé. Auteur, il a publié trois essais chez Lux Éditeur: Privé de soins en 2012, Les acteurs ne savent pas mourir en 2014, Désordonnances en 2017 et le recueil de récits Malade! en 2018. On peut le suivre sur Facebook, Twitter (@Vadeboncoeur_Al), le Web et comme invité dans plusieurs médias.

« On n’y pense même pas. » Résurrection au gym.

Ma course de 25 minutes s’était pourtant bien déroulée. Mais l’elliptique m’avait coupé les jambes. Alors j’ai laissé tomber et je suis rapidement retourné au vestiaire. C’était assez pour la journée. La veille ne m’avait pas aidé. Debout à 6h15, réunion à 7h00, commissions en matinée, entrevue radio le midi avec Jérôme Boucher, diner rapide,…

« J’ai peur que je meure. » Phrase d’urgence.

Travailler à l’urgence, c’est entendre des phrases fortes, souvent graves, parfois drôles, toujours pleines d’humanité et parfois de détresse. Ces mots des patients de l’urgence, c’est précieux, d’abord pour faire un diagnostic. Mais c’est aussi une poésie concrète, drue, âpre, rarement banale, toujours pleine de sens. Et que j’aime beaucoup. Un sens bien souvent caché.…

Avec Facebook, je peux vous faire haïr les chats.

Vous avez peut-être confiance en Facebook. Ou plus ou moins, vous ne savez pas trop ce qu’on fait de vos données, mais vous êtes une bonne nature. Mais saviez-vous que n’importe qui avec qui vous échangez sur Facebook peut s’amuser avec vous comme avec un chat? Peut-être que c’est connu, je ne sais pas. Moi, je viens…

Vertement nié, mais pas longtemps. Ben coup donc.

Quand quelqu’un omet une part de vérité, il fait pas juste nier, il ajoute un adverbe: « nier vertement », par exemple. Comme l’ex-DG de la ville de Montréal, Guy Hébert, qui a d’abord « vertement nié les allégations voulant qu’il ait tenté de faire congédier le chef de la police ». Un gars s’essaye. Mais pas longtemps. Au fait,…

Fausses factures des firmes d’ingénieurs: « tolérance » ou « normalité »?

L’ex-vice-président de la firme Genivar, François Perreault poursuivait ce matin son témoignage éclairant à la CEIC, dévoilant un stratagème des fausses factures pour payer notamment Union Montréal. « Il y a une tolérance » a-t-il dit. À un système de fraude, on comprend. Mais si c’était simplement « normal »? Pitoyable, que des firmes de génies agissent ainsi, alors…

7. La qualité des soins en 1ère ligne (dernier de 7 textes)

Le médecin doit pratiquer une médecine de qualité. Autant à l’hôpital qu’en première ligne. Cette qualité doit aussi être régulièrement évaluée pour devenir une réalité et persister. Ce qui se fait régulièrement à l’hôpital. Moins en première ligne? À l’hôpital, l’évaluation de la qualité est une obligation, liée aux privilèges de pratique du médecin. Dans chaque…

6. Organiser la 1ère ligne… au-delà des GMF!

En première ligne, nous développons le concept de GMF, où des équipes intégrées de soins prennent en charge de manière plus complète les patients. C’est une bonne idée. Mais comment va-t-on organiser tout ça? Ce n’est pas clair, même si c’est fondamental. GMF? On aurait pu aussi penser aux CLSC, qui jouent un rôle fondamental…

5. Qui doit-on soigner de manière prioritaire?

Il est essentiel de soigner les plus malades d’abord. Comme à l’urgence ou suite à un accident d’auto. Ça semble évident. Mais c’est aussi vrai pour les grands malades, ce qu’on oublie souvent: ceux dont les besoins de santé sont majeurs, en particulier les patients gravement et chroniquement atteints, dont la santé se détériore parfois…