Brian Myles

Brian Myles est professeur à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal, et blogueur à L’actualité depuis 2012. Il a été journaliste au quotidien Le Devoir, où il traitait des affaires policières, municipales et judiciaires. On peut le suivre sur Twitter : @brianmyles.

L’écosystème lavallois

Dans son reportage sur le financement illégal du PRO des Lavallois et la corruption érigée en mode de vie à Laval, l’équipe d’Enquête a servi jeudi un dur coup à l’ancien maire Gilles Vaillancourt, qui a démissionné sous le poids des perquisitions de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) et des révélations gênantes à la Commission Charbonneau.…

Une défense indécente

Les maires et conseillers politiques accusés d’infractions criminelles ont beau bénéficier de la présomption d’innocence, ils repoussent les limites de l’indécence en exigeant que  leurs frais juridiques soient payés par les contribuables. Lundi, c’était au tour des ex fonctionnaires de l’arrondissement d’Outremont, Jean-Claude Patenaude et Yves Mailhot, de s’adresser à la Cour supérieure pour forcer…

Du dessin à numéros au casse-tête

Dans son discours d’ouverture, le 22 mai dernier, la juge France Charbonneau avait insisté sur l’indépendance de sa commission d’enquête à l’égard du pouvoir politique pour dissiper la méfiance qu’inspirait sa naissance chaotique. Faut-il le rappeler, la Commission Charbonneau est née simple «patente à gosse» d’un gouvernement libéral ne croyant guère à son utilité. Elle…

Le crime de lèse-papeterie du maire Ford

Le maire de Toronto, Rob Ford, fait la manchette partout au pays aujourd’hui. Cette fois il n’a pas appelé la police terrifié par une comédienne de This hour as 22 minutes, ni même enguirlandé des journalistes, il a été destitué pour une affaire de conflit d’intérêt. Montréal, Laval et Toronto dans le même camp? Pas…

Le temps fuit à la CEIC

La  Commission Charbonneau prendra ses vacances de Noël trois semaines plus tôt que le reste de la population. Contre toute attente, les audiences ajourneront à la fin de la semaine et elles ne reprendront pas avant le 21 janvier. La Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction…

Le retour de Rizzuto

Après Raynald Desjardins, c’est au tour de Vito Rizzuto de recevoir une citation à comparaître devant la Commission Charbonneau tel que confirmé dans plusieurs médias, dont La Presse. Le fils du défunt parrain de la mafia, Nicolo Rizzuto, est un personnage central pour comprendre l’évolution du crime organisé au Canada au cours des trente dernières…

Le cas Desjardins

Raynald Desjardins est l’équivalent d’un trophée de chasse pour la Commission Charbonneau, qui semble déterminée à le faire témoigner malgré le risque de nuire à ses chances d’obtenir un procès juste et équitable. La juge France Charbonneau a maintenu jeudi l’assignation à comparaître de M. Desjardins (il est attendu à une date indéterminée). Son avocat,…

En attendant la FTQ-Construction

Réservoir sans fin d’indignation, la Commission Charbonneau a éprouvé un léger passage à vide la semaine dernière avec les témoignages de fonctionnaires habitués aux petites et grandes faveurs des entrepreneurs en construction qui avaient la mainmise sur les contrats à Montréal. Le public a fini par perdre le compte du nombre de bouteilles de vin…

La loi Marcotte

L’indignation des citoyens de Mascouche a frappé l’imaginaire du ministre des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (MAMROT), Sylvain Gaudreault, assez fort pour qu’il se décide finalement à passer à l’action et sévir contre l’indésirable maire Richard Marcotte. Le projet de loi 10, annoncé jeudi, est taillé sur mesure pour déloger M. Marcotte qui…

Collusion: l’envers des études secrètes

La divulgation des études secrètes sur la collusion a replongé l’hôtel de ville de Montréal dans une crise qui, croyait-t-on à tort, était en voie de se résorber avec la démission du maire Gérald Tremblay. Dans Le Devoir mardi, j’expose l’attentisme de l’administration municipale, qui a pris cinq ans pour mettre en place des mesures…

Les deux font la paire

En moins d’une semaine, les maires de Montréal et de Laval, villes no 1 et 3 au Québec, sont tombés sur le champ de bataille de la corruption. Gérald Tremblay et Gilles Vaillancourt ont quitté de la même manière, en lisant une courte déclaration pour attester de leurs blessures profondes. Les témoignages entendus à la…