Caroline Brouillette

Caroline Brouillette est directrice des politiques domestiques de Climate action network Canada (CAN-Rac), le seul réseau au pays qui rassemble des groupes syndicaux, de développement, confessionnels et autochtones avec les principales organisations environnementales nationales, provinciales et territoriales travaillant sur les changements climatiques. Avant de se joindre à CAN-Rac, Caroline était analyste des politiques climatiques à Équiterre, où elle soutenait les relations gouvernementales fédérales et provinciales de l’organisme. En 2018, Caroline a représenté la jeunesse canadienne au G7 de Charlevoix. Elle détient une maîtrise en politiques publiques, spécialisation en analyse économique de l’Université nationale de Singapour et un B. Soc. Sc. en études internationales avec une mineure en droit de l’Université d’Ottawa.

Les deux solitudes sur le climat

Pour la toute première fois, le dossier climatique a fait l’objet de segments complets lors des débats électoraux d’une campagne électorale fédérale. Or, quand on s’attarde à leur contenu, on constate l’existence de deux conversations totalement différentes.

La taxe carbone n’est pas une panacée

Pour répondre à l’urgence climatique, il faut revoir les politiques fiscales de manière à mieux partager la richesse et à réduire les émissions de GES des ultrariches, tout en redistribuant le capital économique et l’influence politique des grandes sociétés.

La crise de l’imagination

Les incitatifs gouvernementaux et les programmes volontaires ne suffiront pas à atteindre l’objectif de réduction des émissions mondiales de GES d’ici 2030. Il faudra faire preuve d’imagination, et d’audace.