Les pays riches ont beau accroître leurs engagements en matière de réduction des GES, cela ne suffira pas s’ils ratent une autre cible : celle de l’aide aux pays du Sud, pour qu’eux aussi puissent agir face aux changements climatiques.