David Desjardins

Depuis ses débuts comme chroniqueur en 2002, David Desjardins n’a cessé de chercher l’angle inédit par lequel prendre le fait de société, la tendance ou la nouvelle. Cela n’est pas une posture ni une provocation chez celui qui collabore au magazine L’actualité depuis 2011. C’est plutôt une manière de se placer en marge pour mieux comprendre la mécanique des faits, mais surtout celle de nos réactions devant ceux-ci. Toujours actif dans plusieurs médias, David Desjardins est basé à Québec. Il est aussi vice-président et fondateur de l’agence La Flèche, spécialisée en marketing de contenu.

Le dormeur doit s’éveiller

Il flotte dans l’air chaud du mois d’août une sorte de mélancolie et quelque chose de prodigieux. L’ambiance idéale pour entrer dans le monde du romancier Patrick Modiano, dit notre chroniqueur David Desjardins.

La mort piratée

Avec nos vies numériques, nos existences survivent à la mort réelle, ce qui laisse peu de place à la cicatrisation de ces plaies, mais beaucoup aux flibustiers du Web.

Ce qu’il faut retenir d’André Arthur

Notre collaborateur, journaliste et chroniqueur de Québec s’est déjà retrouvé au micro d’André Arthur. S’il est de bon ton de dénoncer l’attitude odieuse de l’animateur décédé la fin de semaine dernière, écrit-il, on pourrait aussi montrer du doigt ceux qui se sont enrichis grâce à son style.

Histoires d’horreur

Il est normal que des gens souhaitent « annuler » des œuvres jugées racistes, mais qui est l’arbitre moral pour décider que bannir un Tintin est plus acceptable que de bannir Maus ?

La fiction du troisième lien

Quand les faits ne supportent plus la nécessité d’un projet, on construit un récit autour de celui-ci afin de continuer à y croire. C’est ce qui se passe avec le troisième lien à Québec : le gouvernement se conte des histoires.

La chute accélérée

Jusqu’où faut-il réduire la dimension des pincettes avec lesquelles on prend les gens pour éviter de les traumatiser lorsqu’il s’agit de leur sauver la vie ou d’en améliorer la qualité ?

Les bienfaits d’être poche

« L’anxiété de performance est un poison qui prend des airs vertueux », écrit notre chroniqueur David Desjardins. Et si la solution, c’était simplement de cesser de se prendre trop au sérieux ?