André Ducharme

Diplômé en journalisme et information de l’Université Laval, je suis un témoin privilégié de l’actualité culturelle. Déjà, à 11 ans, je partais de Québec «sur le pouce» pour venir entendre Monique Leyrac à Montréal, puis je repartais en pleine nuit, sur l’autre pouce, retrouver mes parents morts d’inquiétude… Pour ne plus les tourmenter, j’ai fini par m’installer à Montréal. Depuis, je passe la plupart de mes soirées dans les salles de spectacles. Théâtre, chanson, danse, musique… me passionnent comme au premier jour. J’ai écrit des récits radiophoniques pour Radio-Canada, une pièce de théâtre ( Léola Louvain, écrivaine ) montée par Paul Buissonneau, un pamphlet sur un sujet casse-margoulette ( Pour en finir avec les casse-cul ), un portrait de Diane Dufresne ( Cendrillon kamikaze ) et un roman ( L’homme en morceaux ). J’aime aussi le cinéma, la lecture, la photographie, Paris, le vin rouge, la crème glacée, les jujubes. J’aime tondre le gazon, laver la vaisselle, regarder par la fenêtre. || Courriel : [email protected]

Cher Paul Buissonneau

À la mémoire du comédien et metteur en scène Paul Buissonneau, décédé, dimanche, à l’âge de 87 ans, voici un billet que lui avait consacré le chroniqueur André Ducharme en 2013.

Ils signent des ordures…

Étienne, Olivier, Romain et Vincent, alias Garbage Beauty, fouillent dans les poubelles, littéralement. Copains de longue date, fervents de calligraphie, ces performeurs de rue font parler les rebuts. Sur un sèche-linge, par exemple, ils écrivent : « Sèche tes larmes, c’est le cycle de la vie » ; sur un écran…

Habillez-vous pour Arcade Fire !

Pour les dates de sa tournée Reflektor, Arcade Fire encourage ses fans à se forcer un peu côté vêture : « Please wear formal attire or costume », est-il écrit en marge des notes concernant le spectacle (du moins, quand on achète ses billets par Ticketmaster). Il sera évidemment demandé la même chose au public…

Le festin de Noël : visuellement indigeste !

Au palmarès des images qu’on aurait voulu ne jamais voir, cette affichette annonçant Le festin de Noël, avec Natalie Choquette et le Chœur Massenet, occupe une place aux premiers rangs. La diva aimant faire rire lors de ses prestations, on me dira que sa toilette enguirlandée relève de l’humour. Il a bon dos, l’humour ! Rappelons…

Gabrielle Laïla Tittley expose 10 t-shirts inspirés de chansons (au bar Le Gymnase, à Montréal, le 21 novembre)

Née à Québec d’une mère palestinienne et d’un père franco-ontarien, grandie à Gatineau, Gabrielle Laïla Tittley rit comme quatre, parle à toute vitesse, saupoudre ses phrases de l’adverbe « définitivement ». « Je vise définitivement l’altitude, après être passée par tous les sous-sols possibles. » Comprendre par « sous-sols » : huit années rognées…