Hélène Buzzetti

Bilan de campagne « inutile »

Trente-six jours et 600 millions de dollars plus tard, les Canadiens éliront probablement un Parlement en tous points semblable à celui qui était en place le 14 août dernier. Que s’est-il passé ?

Le trou noir de la minorité

Il n’y a virtuellement aucune chance que les Canadiens héritent d’un gouvernement majoritaire après ce scrutin. Il serait peut-être pertinent d’en codifier le fonctionnement au lieu de se retrouver encore en campagne électorale dans quelques mois.

C’est la faute à la troisième vague

La vraie plateforme libérale était le premier budget Freeland, et ses 101 milliards de nouvelles dépenses. Faute d’élections printanières, Justin Trudeau s’est vu obligé d’allonger un autre 78 milliards en promesses, cinq mois plus tard.

À la poste, électeurs !

Vedette involontaire de l’élection présidentielle américaine en 2020, le vote postal pourrait s’avérer une bouée de sauvetage pour les libéraux, dont les appuis s’effritent.