Jean-François Lisée

Écrivain, journaliste, puis chroniqueur à L’actualité, Jean-François Lisée a été conseiller des premiers ministres Jacques Parizeau et Lucien Bouchard, directeur d’un centre de recherche international et ministre du Parti québécois. Il est aujourd’hui député de Rosemont.

Si le Oui avait gagné

Que serait-il arrivé si les Québécois avaient voté pour l’indépendance en 1980 ? On ne le saura jamais, bien sûr, mais rien n’empêche de s’amuser à imaginer une autre histoire, où Brian Mulroney devient premier ministre du Québec et où on réussit même à sauver les Expos et les Nordiques !

Le blogueur migre !

La maison des candidats est fermée ! Je migre donc vers ma propre page de blogue, à jflisee.org. Je vous invite. Non sans remercier tous ceux qui m’ont suivi ici entre octobre 2009 et le septembre 2012. Ce n’est pas rien: vous avez été 1,250 millions de visiteurs différents à venir plus de 4,2 millions…

Déchiffrer l’élection de 2012

Nous avons quelques éléments, à cinq jours du vote, pour dégager de la masse de données fournie par les électeurs, quelques données essentielles. Voici mon tri: 74,6% C’est le taux de participation, très élevé pour une campagne estivale. Après un niveau historiquement catastrophique de 57,4% en 2008, nous sommes revenus dans la zone de bonne…

Josh Freed: Trésor national

Mon collègue blogueur Josh Freed publie sur l’écran d’à côté une très belle « Lettre d’un anglo à Pauline Marois ».  J’invite tous mes amis souverainistes à la lire. Je ne dis pas qu’il a raison, sur notre programme. Mais je dis qu’il faut entendre ces inquiétudes et ces espoirs.…

Le comité du Non, jour 1

On peut lire dans La Presse de ce samedi deux éminents porte-paroles du nouveau Comité du Non: l’éditorialiste en chef, André Pratte (M. Harper doit dire « Non »), et l’ex chef du PLC, Stéphane Dion (L’indésirable dévolution). Le débat n’est pas commencé, le gouvernement québécois n’a encore rien demandé, les…

Miser sur les redevances: trop risqué ?

On a beaucoup parlé, dans la campagne, de ce qu’il faudrait faire avec les redevances minières à venir. Et plusieurs s’interrogent à bon droit sur le pari qui est fait sur l’avenir lorsqu’on estime que l’activité minière restera soutenue, donc qu’on peut miser sur des rentrées robustes à moyen et long terme. La préoccupante synchronisation…