Malgré ses récents revers, le chef conservateur peut encore l’emporter, soutient Yan Plante, un ancien conseiller de Stephen Harper. La clé : viser un gouvernement minoritaire.