Esprit de campagne 5 – Dans la dernière ligne droite

À deux semaines du scrutin, Marie-France Bazzo, Alec Castonguay, Philippe J. Fournier et Mathieu Charlebois se projettent déjà dans les prochaines échéances de la campagne et accordent les bonnes et les moins bonnes notes. Une invitée cette semaine : Catherine Dubé, qui passe en revue le programme des principaux partis en matière d’éducation.

Balado, podcast, comment ça marche?

Le balado (podcast en anglais) est un fichier audio préenregistré et disponible en ligne, qu’on peut écouter en tout temps. Ainsi, il est possible d’écouter le balado «Esprit de campagne» directement sur cette page, en utilisant le lecteur ci-dessous, ou en le transférant sur votre téléphone pour l’écouter quand bon vous semble. Cette deuxième option requiert de s’abonner à «Esprit de campagne» sur iTunes ou Google Play. Ces applications gratuites fonctionnent comme une grande discothèque personnelle et permettent d’écouter et de gérer votre liste d’émissions préférées. En vous abonnant à notre balado sur iTunes ou Google Play, vous serez donc informés dès la diffusion d’un nouvel épisode. Bonne écoute!

Réalisation et musique : Antoine Bordeleau
Production : Mathieu Carbasse

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Laisser un commentaire

Sondages, oups, oups, oups, assistera-t-on au changement d’allégeance d’un des candidats à 15 jours du scrutin.

Quel campagne du n’importe quoi dirigé vers l’immigration en premier lieu, même les statistiques sortent à l’effet qu’on perd nos immigrants qui avaient des emplois. Aurons-nous bientôt une campagne de séparation mener par le patronat qui ne veut plus perdre ses immigrants aux autres province. Y-oùsse qu’on s’en va comme société, moi qui ai toujours cru que les campagnes étaient faites pour vendre un programme lié à un projet de société. Ils en ont tous un mais n’en parle pas trop et les questions qui leurs sont posé vont dans le même sens du n’importe quoi. Pathétique.

Répondre