Esprit de campagne 8 – Toute bonne chose a une fin !

Deux jours après les élections, Marie-France Bazzo, Alec Castonguay, Philippe J. Fournier et Mathieu Charlebois passent au peigne fin les résultats et se projettent vers les prochaines échéances. Un dernier épisode de la série « Esprit de campagne »… qui en appelle déjà d’autres. À suivre!

Balado, podcast, comment ça marche?

Le balado (podcast en anglais) est un fichier audio préenregistré et disponible en ligne, qu’on peut écouter en tout temps. Ainsi, il est possible d’écouter le balado «Esprit de campagne» directement sur cette page, en utilisant le lecteur ci-dessous, ou en le transférant sur votre téléphone pour l’écouter quand bon vous semble. Cette deuxième option requiert de s’abonner à «Esprit de campagne» sur iTunes ou Google Play. Ces applications gratuites fonctionnent comme une grande discothèque personnelle et permettent d’écouter et de gérer votre liste d’émissions préférées. En vous abonnant à notre balado sur iTunes ou Google Play, vous serez donc informés dès la diffusion d’un nouvel épisode. Bonne écoute!

Réalisation et musique : Antoine Bordeleau
Production : Mathieu Carbasse

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

5 commentaires
Répondre au commentaire de Richard

un très bon article de La Presse + (Mardi 2 octobre) sur cette idée qu’on a voté pour du changement – quel changement dira la journaliste RIMA ELKOURI? Je suis tout à fait d’accord. Bien que le PLQ est en poste depuis de nombreuses années, ça me semble une erreur « historique » que la défaite de ce parti qui a mis de l’ordre dans les finances publiques, a assuré une saine économie et qui, par la conduite de son chef (lire son ex-chef), devait assurer une confiance aux investisseurs étrangers, dont on a tant besoin.
Verrons si la CAQ peut en faire autant

Répondre

Si l`argent de nos richesses naturelles restait au Québec, on aurait pas besoin des investisseurs ÉTRANGERS pour nous sauver… on possède ce qu`il faut en fait de cerveaux dans notre propre pays pour développer nos propriétés, mines, forêt, eau, et j`en passe…