L’édito

Le grand déblayage

Nous vivons présentement une période historique, que nos enfants raconteront à leurs petits-enfants. Ce serait formidable que leur récit soit celui du moment où l’humanité se sera serré les coudes pour reprendre la maîtrise de son destin.

Tenir bon

Investissons à fond dans l’empathie, l’indulgence, le réconfort. Accordons le bénéfice du doute avant de lancer des roches. Donnons-nous collectivement un break.

Un plan de relance, mais à quel prix ?

Oui, le premier ministre doit oser s’il veut réparer les dégâts de la pandémie. Mais il doit résister à la tentation de voir trop grand, autrement les seules choses durables dont hériteront les prochaines générations seront les hausses d’impôts et les cures d’austérité.

Mission accomplie !

Même en gougounes, on doit tous rester vigilants pour mettre la COVID en échec. Mais aussi refaire nos forces en vue d’une deuxième vague. Le magazine de l’année au Canada — c’est ça, L’actualité ! — poursuit la mission avec vous.

Apprendre à vivre en pandémie

La société tout entière est maintenant une vaste école. Alors que commence le très attendu cours Déconfinement 101, on peut se pardonner d’avoir le vertige. Mais on doit apprendre à être plus futé qu’un virus.

Quatre ans de plus ?

Quoi qu’il arrive le 3 novembre prochain, le courant qui soutient Trump devra battre en retraite dans les années à venir. Trump n’est pas éternel, ses idées non plus. 

Si tu aimes le capitalisme…

Pouvons-nous faire confiance au système économique et politique actuel pour piloter cette transformation de nos sociétés et de nos façons de vivre ? Pour de plus en plus de gens, la réponse est non.