Chronique de Marie-France Bazzo

Beyond toute

Notre temps est celui du faux plus vrai que vrai, de la rectitude politique qui propulse une vérité reconstruite de part en part. L’époque entière est beyond. Au-delà de la viande et de la vérité.

La dictature des « A »

« Les Québécois passent l’été à voir les mêmes 50 artistes parader dans des émissions interchangeables, rivalisant de propos mièvres et estivaux. Vite, que l’automne arrive, avec sa télé et sa radio consistantes, ses débats d’idées, sa diversité ethnique et culturelle ! », s’exclame Marie-France Bazzo.

Treize ans

« Le premier ministre a lancé des appels au calme. C’est peut-être à un sens du collectif qu’on devrait en appeler. » Marie-France Bazzo revient sur treize ans de psychodrame autour de la laïcité.

Tourisme de masse

« Nos éloges empressés et obligatoires de la diversité se traduisent par une homogénéisation du monde et de ses paysages inégalée dans l’histoire. »

Un éternel été 

Nous combattons et nions l’hiver au point d’en bannir les représentations dans notre télé. À la longue, ça rétrécit les horizons, nous dit Marie-France Bazzo.

Des gilets jaunes partout

Le ras-le-bol des classes exaspérées par la gouvernance déconnectée des élites n’est pas que français. Il faut bien entendre cette grogne, nous dit Marie-France Bazzo.

Voix multiples

Notre chanson a déjà été identitaire. Elle est maintenant entrée dans le champ du personnel, de l’auto-identification.

La vieille politique est derrière nous

« Les enjeux traditionnels tendent à être dépassés par de nouveaux thèmes polarisants, souvent amenés par des groupes aux opinions très campées qui profitent de la rectitude politique féroce qui s’installe. »

Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie