Chronique de Marie-France Bazzo

La vieille politique est derrière nous Société

La vieille politique est derrière nous 

« Les enjeux traditionnels tendent à être dépassés par de nouveaux thèmes polarisants, souvent amenés par des groupes aux opinions très campées qui profitent de la rectitude politique féroce qui s’installe. »

Publicité
L'étoffe des héros ordinaires Société

L’étoffe des héros ordinaires

Le récit national s’enrichit de la conduite de gens humbles et altruistes. Cela envoie un message d’intégration à ceux que l’autre dérange. De quoi dissiper le cynisme ambiant.

Utérus néolibéraux Société

Utérus néolibéraux

À qui profitera la décriminalisation des mères porteuses, un acte régi par une loi votée pour protéger les femmes de l’instrumentalisation ?

Relancer le débat Société

Relancer le débat

« Bon sang que nous, les Québécois, avons de la misère avec le débat ! Il y a dans sa crainte un vieux fond canadien-français de respect de l’ordre, l’idée qu’il ne faut pas faire de peine à autrui. »

Une génération de transition Société

Une génération de transition

Abandonnés dans le vestibule de l’histoire du Québec moderne, les X ne seront politiquement qu’une courroie de transmission entre les baby-boomers et la génération du millénaire.

Publicité
Nulle part ailleurs Société

Nulle part ailleurs

Montréal est un joyeux bordel linguistique, culturel, humain qui n’existe nulle part ailleurs. Mais cet ovni s’écarte de plus en plus de la trajectoire de la planète Québec.

Dilemme intime Société

Dilemme intime

Les dénonciations publiques de harcèlement sexuel font progresser la société ; mais dénoncer peut avoir des conséquences très personnelles dans le domaine intime.

Ta yeule ! Société

Ta yeule !

Alors que tout un chacun devrait avoir droit de parole concernant les enjeux de société, il semble que, de plus en plus, seul le point de vue des « victimes » serait valable.

Au nom du peuple Société

Au nom du peuple

Le temps des bilans de fin d’année approche, mais déjà on peut affirmer sans trop errer qu’une des tendances phares de 2017 — de l’époque, diront certains ! — aura été le populisme.