Chronique de Jean-Benoît Nadeau

Trop de romanciers, pas assez de linguistes

Prisonnière de son propre mythe, l’Académie française ne peut se renouveler. Au fil des ans, des organismes comme le Conseil international de la langue française et l’Office québécois de la langue française se sont montrés plus pertinents.

Le bon parler au Québec

Oui, le français québécois a quelques particularités que l’on entend même dans une conversation en langue soutenue. Il est toutefois beaucoup plus proche de la norme qu’on a tendance à le croire, montrent les travaux d’un chercheur de l’Université Concordia.

L’école a le dos large !

Ceux qui croient que « les jeunes d’aujourd’hui ne savent pas écrire » ont tendance à incriminer les enseignants et le système scolaire en faisant des parallèles insensés entre l’apprentissage du français et celui de la musique ou des mathématiques.