C’est le pire cataclysme naturel que le Québec ait connu. Du 5 au 9 janvier 1998, une quantité phénoménale de pluie verglaçante s’abat sur le sud-ouest de la province. Les installations d’Hydro-Québec ne résistent pas au poids de toute cette glace accumulée, et plus d’un million de Québécois se retrouvent sans électricité. Dans la zone la plus touchée, appelée le « triangle noir », certains sinistrés seront privés de courant pendant cinq semaines. En plein hiver. Vingt ans plus tard, 17 témoins directs des événements racontent le chaos, l’angoisse, le désespoir et la solidarité qu’ils ont vécus durant ces quelques semaines.