1939-1945 : trois œuvres musicales présentées à Montréal

Soixante-dix ans après la fin de la Deuxième Guerre mondiale et de l’Holocauste, le Festival de musique de chambre de Montréal programme trois œuvres intimement liées au conflit de 1939-1945.

Photo : Jason Hollinger/Flickr
Photo : Jason Hollinger/Flickr

Soixante-dix ans après la fin de la Deuxième Guerre mondiale et de l’Holocauste, le Festival de musique de chambre de Montréal — qui célèbre lui aussi un anniversaire, son 20e — programme trois œuvres intimement liées au conflit de 1939-1945 : le Quatuor n° 3 de Viktor Ullmann, écrit en 1943 au camp de concentration de Theresienstadt, quelques mois avant que le compositeur y soit gazé (le 10 juin à la salle Pollack, de l’Université McGill) ; la Symphonie de chambre en do mineur, de Chostakovitch, dédiée aux victimes de la guerre et du fascisme (le 17 juin à la salle Bourgie, du Musée des beaux-arts de Montréal) ; et enfin le Quatuor pour la fin du temps, d’Olivier Messiaen, composé en 1940 alors que ce dernier, soldat français, était détenu à Görlitz, en Allemagne (le 18 juin, salle Bourgie également).