1er Amour: cauchemar d’une nuit d’été

Ouille. Le choc est brutal. Le jeune Antoine, à l’aube de l’adolescence, n’est certainement pas près d’oublier son premier amour.

Pendant l’été de ses 13 ans, qu’il passe avec sa famille dans un chalet dans une île du Saint-Laurent, Antoine (Loïc Esteves) tombe follement amoureux d’Anna (Marianne Fortier), la voisine, de quelques années son aînée. Subjugué par sa beauté et par son air cool, il boit ses paroles et profite de chaque instant où il a la chance d’être avec elle. Mais un événement assez traumatisant pour un jeune ado viendra tout chambarder…

Réalisé avec beaucoup de finesse par Guillaume Sylvestre, 1er amour est inspiré d’une nouvelle écrite par le russe Ivan Tourgueniev, il y a 150 ans. Comme quoi les histoires d’amour traversent le temps sans peine.

Sylvestre est parvenu à maintenir une tension tout au long de ce film ou rien n’est tout à fait noir ni tout à fait blanc. Le père d’Antoine (Benoît Gouin) et la mère d’Anna (Sylvie Boucher) ont déjà été amoureux et n’ont pas du tout l’air de se déplaire. On s’étonne d’ailleurs que ce ne soit que le hasard qui fait qu’ils ont loué des chalets voisins… Anna est entourée de jeunes garçons avec qui elle semble avoir des aventures occasionnelles, la mère d’Antoine (Macha Grenon) a même l’air de fliret avec l’un d’eux à certains moments. Bref, personne, sauf Antoine, n’est blanc comme neige dans cette histoire.

Le film souffre d’un départ lent. L’histoire met du temps à se placer et tourne à vide à quelques reprises. Évidemment, tout cela est bien vite oublié une fois le choc révélé. Mais disons que pour les 45 premières minutes on se demande vraiment où s’en va cette affaire.

La révélation du film est bien entendu le jeune Loïc Esteves, superbe dans ce rôle de jeune ado perturbé, qui connaît ses premiers émois amoureux. Taciturne, timide, comme le sont la plupart des ados devant une belle fille, il donne à son personnage une grande crédibilité. Et quelle bouille!

Marianne Fortier, dans un rôle à mille lieues de celui d’Aurore l’enfant martyr qui l’a révélée au grand public, prouve ici qu’elle a la trempe d’une grande actrice.

Laisser un commentaire
Les plus populaires