Culture

Cécile Doo-Kingué : Allô, J’écoute !

Cécile Doo-Kingué / FREEDOM CALLING / CDK/Indépendant

Dans l’underground montréalais, Cécile Doo-Kingué est reconnue depuis longtemps comme une guitariste hors pair qui maîtrise à la fois le rock, le reggae, le blues, le funk et même la soul. Après la scission de son groupe de bikutsi funk Dibondoko, elle s’est enfermée une dizaine d’heures par jour pendant des mois pour apprendre la batterie en solitaire.

Puis, elle a enregistré le reste de cet album impudique dans sa chambre à coucher avec deux de ses proches qui ont accepté de faire les choristes. Sinon, c’est bien la petite cousine de Manu Dibango qui chante et joue de tous les instruments sur ce Freedom Calling, déclaration d’indépendance comme on a rarement eu l’occasion d’en voir.

Certes, on entend que la production a manqué de moyens pour se payer un matriçage de luxe à New York ou bien à Los Angeles, mais dans des titres comme « Ma’s Kitchen » ou « Endgame », il ne manque rien.



Quantcast