Culture

Les débuts de la radio à Montréal

En 1919, Montréal peut s’enorgueillir d’être la première ville au monde où une station de radio diffuse du contenu selon un horaire régulier : XWA, qui devient l’année suivante CFCF. En 1922, ses studios sont installés au 606 Cathcart, dans l’édifice de la Canada Cement Company.

Canada Cement Company – 606, rue Cathcart, en face du carré Phillips

CFCF est alors une branche de la Canadian Marconi Company, un fabricant de radios qui sait bien que ses postes seront plus faciles à vendre s’il y a quelque chose à écouter !

Mais « horaire régulier » ne signifie pas pour autant « toute la journée ». En février 1922, CFCF ne diffuse des émissions que les lundis et mardis de 20 h à 21 h, et en anglais. En juin 1923, c’est déjà mieux : la station est en ondes 10 h par semaine.

>> Lisez les autres textes de la série

En 1922, le journal La Presse lance CKAC, la première station francophone en Amérique du Nord. Le matériel technique de cette dernière sera monté et testé dans les locaux de CFCF avant d’être livré à La Presse. De 1925 à 1928, les deux stations partagent la même fréquence.


Le boxeur Jack Dempsey, au centre, parle dans un micro lors d’une visite à CFCF en 1922. Photo : Bibliothèque et Archive Canada World C-066695

L’édifice de la Canada Cement Company accueille CFCF jusqu’en 1927, date à laquelle celle-ci déménage à l’hôtel Mont-Royal (là où se trouvent aujourd’hui les Cours Mont-Royal). En 1991, la station est renommée CIQC, pour devenir CINW en 1999, puis cesser complètement ses activités en janvier 2010.

Dans son livre Histoire de la radio au Québec – information, éducation, culture, Pierre Pagé s’interroge sur la primauté historique de CFCF. En effet, les premières diffusions de XWA étaient expérimentales, et on ne sait même pas si qui que ce soit les captait. D’autres expériences se menaient ailleurs dans le monde, à Pittsburgh, notamment. Qu’à cela ne tienne, on peut tout de même affirmer qu’en radiodiffusion, Montréal était à l’avant-garde.


Le Square Philipps, en 1922. L’édifice de la Canada Cement Company est à gauche. Photo : Musée McCord