Culture

Patricia Deslauriers Trio – Lucky lucky

Reprendre Richard Desjardins en jazz? « Tout est là. Mon intention, mon âme, mon cœur », com­mente Desjardins, ému. Et que dire de cette version de « Tu m’aimes-tu », si digne et tellement, tellement, tellement belle ?

Bassiste de son état, Patricia Deslauriers est une des musiciennes les plus demandées au Québec. Cette chef d’orchestre sur les plateaux de télé et sur quelques-uns des grands spectacles de chanson populaire les plus courus voue un immense respect au poète d’Abitibi Richard Desjardins.

Elle rêvait depuis longtemps de lui rendre un hommage sincère et discret, comme celui-ci. Après avoir travaillé, il y a quelques années, à une entreprise similaire sur l’œuvre de Joni Mitchell avec le trio de l’Américaine Rachel Z — alors pianiste de Wayne Shorter et de Peter Gabriel —, Deslauriers met sur pied ce trio instrumen­tal pour le moins surprenant. Patricia, à la contrebasse, s’est entourée de son conjoint, Guy St-Onge, au piano, une bête de musique dont on ignorait le penchant pour le jazz atmosphérique, et du batteur Paul Brochu, qui a plus d’un tour dans son sac de baguettes.

La chef orchestre les silences, l’ironie et le lyrisme de l’œuvre sans jamais faire tan­guer la barque. « Tout est là. Mon intention, mon âme, mon cœur », com­mente Richard Desjardins, ému. Et que dire de cette version de « Tu m’aimes-tu », si digne et tellement, tellement, tellement belle ?

PATRICIA DESLAURIERS TRIO / LUCKY LUCKY Les Disques Silence Records