Culture

La musique électronique : une affaire de gars ?

Les principaux festivals de musique électronique nord-américains ont été passés au crible pour que soit analysée la proportion de femmes programmées.

mutek
Photo : Caroline Hayeur

La musique électronique, une affaire de gars ? C’est ce qu’on semble croire chez les organisateurs de certains festivals.

Les principaux festivals de musique électronique nord-américains ont été passés au crible pour que soit analysée la proportion de femmes programmées.

Parmi eux, l’Ultra Music Festival de Miami, l’Electric Zoo de New York ou encore le Mutek de Montréal.

Au milieu de ces rassemblements qui drainent des centaines de milliers de personnes, on s’étonne de voir défiler sur scène une majorité d’hommes. L’Ultra Music Festival présente, par exemple, 12 femmes pour 207 hommes.