Entretien avec Delphine de Vigan
Culture

Entretien avec Delphine de Vigan

Ses deux précédents romans, Rien ne s’oppose à la nuit et D’après une histoire vraie, ont fait d’elle l’une des écrivaines françaises les plus appréciées au Québec. Pour Les loyautés, son nouvel opus, l’auteure s’est de nouveau inspirée de son vécu afin d’écrire sur l’une de ses plus fortes obsessions.

Vous avez dit que ce nouveau roman vous tenait particulièrement à cœur. Pourquoi ?

Il me tient à cœur comme tous les autres ! Mais la question de la loyauté en est une que je me pose souvent, comme beaucoup de gens, je crois. Suis-je loyale ? Est-ce trahir si… ? Nous avons tous des dettes, des promesses et des devoirs, à l’égard de notre famille, de nos amis, de notre milieu social. Ces loyautés nous construisent, mais parfois elles nous enferment.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici