35 mots pour comprendre le Nord

L’actualité clôt ses festivités d’anniversaire en vous présentant cette dernière d’une série de 20 listes publiées tout au long de l’année 2011.

Photo : Saffron Blaze / CC2.0

>> Entendez certains mots de la liste <<

ENVIRONNEMENT

1 Tauvigjuaq (inuktitut). Au nord du cercle arctique, la grande noirceur règne de la mi-novembre à la fin janvier.

2 Anuri (inuktitut), 3 yuutin (cri). Le vent souffle fort dans le Nord et empêche parfois les déplacements l’hiver.

4 Uvillia (inuktitut). La pêche aux moules se pratique l’hiver sous la banquise dans certains villages, entre deux marées hautes.

5 Arsaniit (inuktitut), 6 waastuuskun (cri). Les aurores boréales, qui illuminent les ciels nocturnes du Nord, seraient l’incarnation de l’esprit du ciel jouant dans les ténèbres de l’hiver.

7 Nuna (inuktitut). Terre, comme dans Nunavik ou Nunavut. Rouge, vert, jaune, blanc, gris, le costume de la toundra varie selon la saison. La nature à l’état pur, sans chemins balisés.

8 Tunummut takusagiarlutit (inuktitut). « Regarde en arrière », disent les parents à leurs enfants lorsqu’ils partent en balade dans la toundra. Il faut prendre des repères pour revenir à la maison, à l’aide notamment des 9 inuksuit (inuktitut), ces empilements de pierres qui ponctuent le paysage.

10 Quaqautik (inuktitut). N’importe quel habitant peut se servir en viande fraîche ou en poisson dans le congélateur du village, approvisionné par des chasseurs ou des pêcheurs subventionnés.

11 Siku (inuktitut). Dans certains villages, on mesure l’épaisseur de la glace, de plus en plus instable, et l’on diffuse l’information par radio pour prévenir les noyades de motoneigistes.

12 Lyihch iitaayihtaakun kaachii iyitaayitaakuhch (cri). Les Cris constatent que, depuis quelques années, leur environnement est différent de ce qu’il était. Signe des changements climatiques à l’œuvre, l’orignal pointe son nez au nord jusqu’à Chisasibi.

13 Saakihiikin (cri). Encore aujourd’hui, la proximité du plus grand lac du Québec, le Mistassini, rythme la vie des Cris, qui vont y pêcher la truite grise, cueillir des bleuets dans ses baies, camper ou chasser le caribou, 14 atihkw.

15 Uskutimh (cri). Quelque 45 % de l’hydroélectricité québécoise est produite par les grands barrages du territoire cri.

16 Maqaittuq (inuktitut). L’essence pour le bateau ou la motoneige coûte une fortune, mais les Inuits aiment toujours aller chasser.

17 Aah pimipichinaaniwich (cri). Randonnée hivernale annuelle des jeunes Cris, en raquettes et en traîneau, sur le territoire de leurs ancêtres.

LANGUE

18 Koollaluk (inuktitut). Les jeunes Inuits, très cool et très branchés sur la culture anglophone, parsèment leur conversation de mots anglais.

19 Inuit uqausinginnik taiguusiliuqtiit (inuktitut). L’équivalent inuit de l’Office de la langue française. Depuis 2008, une loi protège l’inuktitut au Nunavut, en adaptant la langue à la réalité d’aujourd’hui.

20 Uqausivut (inuktitut). Nos mots, notre langue donnent lieu à des discussions sur une langue commune à adopter par les Inuits du Canada, du Groenland et de l’Alaska.

21 Marruunik uqausilik (inuktitut). Les Inuits du Nunavik ont désormais deux langues, eux qui sont scolarisés en anglais ou en français dès le primaire.

MONDE CONTEMPORAIN

22 Ikiaqqivik (inuktitut). Au Nunavut, le voyage dans Internet se traduit par le voyage au-dessus du monde accompli par un chaman en état de transe.

23 Aah nuutaahtikwaaniwich mikw anitih aati iyihtaat awaan (cri). GPS, ou littéralement « savoir où tu es ». Très utile pour chasser lors du 24 aah nuuchipiyaasiwaaniwich, soit le congé pour la chasse aux outardes.

25 Aah shuukaaupiyinaaniwich (cri). Des campagnes de sensibilisation menées sur Facebook donnent des conseils d’alimentation à ceux qui « ont du sucre » dans le sang (du diabète).

26 Sanarrutik (inuktitut). Cette entente de développement économique signée en 2002 entre le gouvernement du Québec et les Inuits est l’équivalent de La paix des braves pour les Amérindiens.

27 Niruarniq (inuktitut). Au printemps dernier, les électeurs des 14 villages du Nunavik ont refusé en bloc le référendum sur une entente visant à fusionner des services administratifs. Ils veulent encore davantage d’autonomie gouvernementale.

28 Niqi (inuktitut). Le prix de la nourriture, qui est déjà de 60 % plus élevé au Nunavik qu’ailleurs au Québec, pourrait encore augmenter avec le retrait, d’ici octobre 2012, de certains aliments de la liste de produits subventionnés par le fédéral.

29 Ikuma (inuktitut). L’électricité, littéralement le « feu », coûte 10 fois plus cher au Nunavik que dans le reste du Québec, car cette région n’est pas reliée aux grands barrages.

30 Pirursiivik (inuktitut). À Kuujjuaq, un deuxième lieu où l’on fait pousser des plantes devrait s’ajouter cet été à une première serre. Le but : produire des salades fraîches plutôt que de les acheter à prix d’or.

31 Immiiniartuq (inuktitut). Il ou elle se suicide, mais on n’en parle pas, religion et culture obligent. Ces jeunes morts hantent leurs compagnons adolescents, dépourvus de soutien psychologique.

32 Tutsiaq (inuktitut). Prier. Les pentecôtistes et les anglicans sont très bien implantés au Nunavik, où des évangélistes américains ont formé des pasteurs inuits.

CULTURE

33 Aqpik (inuktitut). La chicoutai, présente autour de Kuujjuaq l’été, a donné son nom à un festival populaire en août, où l’on peut entendre du chant de gorge, du rap et du rigodon la même soirée.

34 Kautjajuk (inuktitut). Huit comédiens inuits donneront vie à cette légende inuite dans les 14 villages du Nunavik. Un départ pour cette première troupe semi-professionnelle inuite, soutenue par un scénographe du Cirque du Soleil et la compagnie montréalaise Les Vidanges en Cavale.

35 Uqalluraujaqtiit (inuktitut). Les rappeurs, ou ceux qui disent ce qu’ils pensent, sont très nombreux parmi les jeunes Inuits ; citons Young Black Inuk, un jeune chanteur souvent en spectacle au Nunavik.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie