5 albums pour se laisser bercer

Avec Anachnid, Mara Tremblay ou encore Jimmy Hunt, chaque album est une invitation au voyage, au calme et à la volupté. 

Montage L'actualité

Dreamweaver
d’Anachnid

La lauréate 2019 du prix SOCAN de la meilleure auteure-compositrice autochtone laisse les mélodies venir à elle dans ses rêves. Pas étonnant qu’une aura de mystère plane au fil de ses chansons aux sonorités électro-pop, auxquelles elle intègre des instruments traditionnels.

Uniquement pour toi
de Mara Tremblay

Mara Tremblay nous guide dans un périple émotif, accompagnée de son complice de longue date Olivier Langevin. À Nashville, elle a écrit trois pièces vibrantes d’énergie. Dans « Paris », elle revisite des histoires d’amour inachevées. Elle interprète aussi deux chansons que lui a offertes Stéphane Lafleur (Avec pas d’casque), avec qui elle s’est liée d’amitié lors d’un camp d’écriture mené par Gilles Vigneault.

Le silence
de Jimmy Hunt

Jimmy Hunt s’exprime en peu de mots et n’enrobe pas ses compositions de flaflas inutiles. S’étant récemment retiré en Gaspésie, il a été marqué par la perte subite de son père. Cet album témoigne des jours qui passent, sur un son folk paisible et d’une grande douceur.

Carte mère
de Catherine Major

La pianiste Catherine Major voulait s’amuser avec les claviers. Elle a ainsi construit des grooves sur lesquels Jeff Moran, son collaborateur et mari, a posé des textes traitant de la famille, de l’amour, de la maternité. L’ajout d’un orchestre insuffle une chaleur organique à l’ensemble.

Are You in Love?
de Basia Bulat

Au cœur du parc national de Joshua Tree, en Californie, la chanteuse canadienne Basia Bulat s’est imprégnée de la nature pour enregistrer ce cinquième album, en trafiquant par exemple le son du vent avec des claviers électroniques. Il en résulte du folk à la fois inspiré et poignant.

Laisser un commentaire
Les plus populaires